Retrait du M23 à Kibumba : Les FARDC dénoncent un « leurre et une simple opération » de publicité pour distraire les congolais

Les terroristes du M23 se sont militairement désengagés, vendredi, de leurs positions de la cité stratégique de Kibumba, voie d’entrée de la ville de Goma, conformément au communiqué du muni-sommet tenu à Luanda, le 23 novembre 2022, marquant ainsi une étape importante dans les efforts en cours pour rétablir la paix et la stabilité dans l’Est tourmenté de la RDC.

Au lendemain du début effectif dudit retrait, les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) déclarent qu’il s’agirait d’un « leurre » pour distraire les congolais avec l’intention manifeste d’occuper la cité de Masisi.

Pour l’armée loyaliste, ce retrait constitue une simple opération de publicité. Elle affirme que ses positions dans le Parc des Virunga ont été attaquées, vendredi, par les hommes du M23 qui se retiraient de Kibumba.

Publicité

« Les FARDC portent à la connaissance de l’opinion que le désengagement annoncé avec pompe des terroristes M23 soutenus par les Forces de Défense du Rwanda, est un leurre et une simple opération de publicité pour distraire les Congolais et la communauté internationale », déclare l’armée dans son communiqué publié, samedi 24 décembre 2022.

Selon le communiqué, les unités du mouvement du M23 désengagées de Kibumba, au lieu de regagner leurs positions initiales de Sabinyo conformément aux décisions du mini-sommet de Luanda prennent une autre direction pour renforcer les positions de Tongo, de Kishishe et de Bambu, avec « intention manifeste d’occuper le territoire de Masisi ».

« Les affrontements qui ont lieu depuis les après-midis de vendredi 23 décembre 2022 entre les FARDC et les terroristes M23/RDF dans le Parc National des Virunga entre Tongo et Sake, derrière le volcan de Nyamuragira, démontrent clairement l’intention des terroristes M23/RDF de contourner nos positions en vue de s’emparer de la cité de Sake, située dans le territoire de Masisi à une trentaine de kilomètres à l’Ouest de la ville Goma. La même manœuvre est observée du côté de Kishishe et Bambu pour s’emparer de Nyanzale, Kibirizi et Kitchanga », note l’armée qui dénonce, « l’attitude hypocrite » des terroristes M23/RDF.

L’armée assure, cependant, être déterminée à défendre l’intégrité territoriale du Pays et attire l’attention de la Force régionale face à, ce qu’elle qualifie, de la fourberie des terroristes M23/RDF habituée, selon l’armée, à fouler au pied tous les accords signés.

Serge SINDANI

Publicité

En savoir plus sur Politico.cd

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading