Désengorgement du milieu carcéral: 304 détenus quittent la prison de Makala

Dans le cadre du processus de désengorgement de ce milieu carcéral à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo total, 304 détenus préventifs ont quitté la prison de Makala ce 13 février.

Dans un communiqué du parquet général près la Cour de cassation relayé par l’agence congolaise de presse, les prisonniers libérés étaient tous bénéficiaires de mesures de clémence dans le souci de garantir de bonnes conditions carcérales.

« Le Magistrat suprême, Félix Tshisekedi a donné des instructions au Procureur général près la Cour de cassation pour libérer par la mesure de clémence tous les détenus préventifs, alors qu’ils sont encore à la disposition du parquet civil soit au total 304 détenus préventifs »,a indiqué le communiqué.

Publicité

Parmi les détenus libérés, 140 sont du parquet général de la Gombe et 164 du Parquet général de Matete.

« Le Président de la République tient au désengorgement des établissements pénitentiaires qui sont débordés ces derniers temps à cause de la surpopulation. C’est dans cette optique que le Procureur général près la Cour de cassation a mandaté l’Avocat général près la Cour de cassation pour procéder à la libération de ces détenus préventifs », a-t-il poursuivi.

Selon le Parquet général près la Cour de cassation, cette libération est une première de la série qui va se poursuivre et les condamnés ayant changé de comportement pourront bénéficier d’une liberté conditionnelle, après étude de leurs cas par les magistrats.

« Il s’agit d’une opération qui obéit à la Constitution de la République qui veut que la liberté soit la règle et la détention l’exception. C’est à la demande formelle du Magistrat suprême que cette instruction a été répercutée aux procureurs généraux de la ville de Kinshasa et que j’ai envoyé un avocat général superviser l’opération», a déclaré M. Firmin Mvonde, Procureur général près la Cour de cassation.

Construite en 1958, la prison de Makala était conçue au départ pour accueillir 1500 détenus. Actuellement, cette maison carcérale regorge 13.600 personnes parmi lesquelles, environ 11.000 détenus préventifs.

Les procédures judiciaires assez longues sont citées comme premier facteur de la surpopulation de cette maison pénitentiaire. Les 142 centres carcéraux que compte la République démocratique du Congo sont accusés d’héberger plus de 44.500 pensionnaires.

Silas MUNGINDA

Publicité

En savoir plus sur Politico.cd

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading