L‘association africaine de défense des droits de l’homme ( Asadho) par l’entremise de son président national ,Me Jean-Claude Katende exhorte l’opposition politique congolaise à se choisir un candidat unique pour mieux affronter le candidat du pouvoir à la prochaine élection présidentielle preuve le 23 décembre 2018.

Pour lui, Jean Pierre BEMBA est un candidat qui a de soutiens sérieux. “Jean Pierre BEMBA seul avec son parti ne peuvent pas gagner l’élection présidentielle, il faut qu’il soit candidat unique de l’opposition et qu’il ait une large coalition des partis politique autour de lui pour y arriver“, dit -t-il.

Le président de l’Asadho croit que c’est avec un candidat unique que l’opposition peut remporter l’élection présidentielle de décembre 2018.

Il invité les leaders de l’opposition comme Vital KAMERHE, Félix TSHISEKEDI, Martin FAYULU, Freddy MATUNGULU… à s’entendre afin de se choisir un candidat unique. ” Personne d’entre eux ne peut gagner cette élection s’il n’est pas candidat unique de l’opposition et s’il n’est pas soutenu par les autres opposants“, martèle-t-il.

Pour cet acteur de la société civile congolaise, dans une élection à un seul tour, la désignation de ce candidat unique et la formation d’une large coalition de l’opposition autour dudit candidat, devient une urgence si on veut que l’opposition gagne cette élection.

Il croit que l’opposition congolaise est capable de présenter un candidat unique à l’élection de décembre 2018. “C’est possible si les opposants comprennent les enjeux de cette élection et le danger que court le pays si le FCC remporte l’élection de décembre 2018. Face à un tel danger, je pense qu’il est possible que ceux qui veulent le changement se fassent des concessions qui permettent la victoire de l’opposition“, conseille Katende.

Kerima