Lamuka delocalise son meeting prévu à Goma suite à la prestation de Fally Ipupa au Festival Amani 

La coalition Lamuka a delocalisé son meeting prévu à Goma le 15 février pour la ville de Butembo (deuxième ville de la province du Nord-Kivu) peut-on lire sur une affiche publiée par le compte officiel de cette plateforme électorale soutenant la requête de la vérité des urnes qu’exige Martin Fayulu Madidi, qui revendique la victoire aux élections présidentielles de décembre dernier.

“Grand meeting à Butembo pour la vérité des urnes ce vendredi 15 février en présence du président élu Martin Fayulu” écrit le compte officiel de la coalition sur Twitter.

“La RDC vit une situation de coup d’État constitutionnel. La violation par les juges du mandat de la cour constitutionnelle, en matiere électorale, ne peut être cautionnée par aucun État démocratique. La souveraineté du peuple congolais doit être respectée” a pour sa part tweeté Martin Fayulu.

 

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

SADC: voici les 5 garanties que la CENI a “refusé” de donner à l’opposition

Les négociations ont échoué ce soir entre la délégation de la SADC et l’opposition congolaise qui a refusé de signer un accord de bonne conduite, posant plusieurs préalables. 

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…