Présidentielle 2023 : « Félix Tshisekedi a usurpé le pouvoir du peuple congolais en 2018 » (Martin Fayulu)

WhatsApp Image 2023-12-11 at 12.42.23 PM

En pleine campagne électorale, le candidat Président Martin Fayulu a accordé ce lundi 11 une entrevue à Radio France Internationale (RFI). L’opposant congolais a exposé son projet de société et comme de coutume, il n’a pas manqué de chambrer le Président sortant Félix Tshisekedi, candidat à sa propre succession.

« Totalement négatif », c’est en ces mots que tranche le président de l’Engagement pour Citoyenneté et le Développement (ÉCiDé) interrogé sur le bilan du Président Félix Tshisekedi.

« Félix Tshisekedi a exacerbé la situation sécuritaire au Congo. Il est parti s’allier à Paul Kagame qui l’a amené à l’EAC, East African Community [Communauté de l’Afrique de l’Est], avec à la clé une partie de notre pays, le Masisi et le Rutshuru, qui aujourd’hui sont sous administration rwandaise avec ses supplétifs du M23 », a déclaré l’opposant.

Le candidat numéro 21 à cette présidentielle du 20 décembre, reproche au fils de l’illustre opposant Etienne Tshisekedi d’avoir rendu le pays encore « corruptible » qui ne l’était. Un fait qu’il illustre avec le projet des 100 jours, qui ont vu s’envoler selon lui, 660 millions de dollars américains.

« Avec son ami Vital Kamerhe, il a eu un projet de 57 millions de dollars de maisons préfabriquées, disparues. Non, monsieur Félix Tshisekedi a usurpé le pouvoir du peuple congolais en 2018 et, aujourd’hui, voilà l’état dans lequel il a mis le Congo. Le Congo s’est totalement affaibli et est devenu la risée du monde », a nargué le candidat proclamé deuxième à la présidentielle de 2018.

Dans un autre registre, le leader de la coalition Lamuka a révélé ce qui sera son chantier prioritaire une fois élu. Il a promis de se concentrer d’abord sur les préalables, c’est-à-dire l’intégrité territoriale, la pacification totale du pays, l’État de droit, la légitimité du pouvoir, la cohésion nationale, ou encore la gouvernance intègre.

Odon Bakumba