Félix Tshisekedi : « Nous n’avons pas les moyens de faire une campagne à l’Américaine

Après son arrivée à Bunia le dimanche dernier, l’équipe de campagne du « Camp pour le changement », CACH, de Félix Tshisekedi poursuit sa campagne dans l’ancienne province orientale ce lundi 10 décembre. Ensuite elle se rendra dans la province du Nord-Kivu notamment dans les villes de Beni et Butembo précisément pour vendre son projet.

Le candidat président à la présidentielle du 23 décembre prochain, Félix Tshisekedi conduit par Vital Kamerhe, son directeur de campagne, évoque au moins le manque de moyens qui empêche son équipe de se déployer dans plusieurs coins de la RDC.

« Nous dépendons un tout petit peu des contribuables. Nous n’avons ni les moyens de l’État ni les moyens de faire une campagne à l’Américaine. Nous utilisons les moyens à notre disposition. Je pense qu’à partir de Bunia nous ferons Beni, Butembo qui est une étape importante pour nous. Vous savez que ce sont des villes martyres », a-t-il répondu, interrogé par Top Congo FM.

Publicité

Malgré les quelques difficultés, Félix Tshisekedi se dit satisfait de sa tournée jusqu’ici :  » Tout se passe très, très bien. Vous voyez les images : de Goma à Bukavu, en passant par Uvira et toutes les cités intermédiaires, c’était magnifique. L’engouement est partout », a-t-il apprécié.

Partout où il passe, les autochtones lui demandent « principalement la sécurité et la paix » pendant son mandat s’il est élu président précisent les matériels visuels publiés par son équipe de campagne.

« Le ticket gagnant que nous formons avec Vital Kamerhe leur a promis de venir nous installer ici (à l’est de la RDC) jusqu’au retour définitif de la paix », a-t-il raconté.
Publicité

En savoir plus sur Politico.cd

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading