Les laïcs catholiques ont haussé le ton une fois de plus ce 19 septembre 2019 via un communiqué pour dire non à la corruption et à l’impunité en RDC, à l’image des “15 millions de dollars qui viennent d’être subtilisés du trésor public pour une destination inconnue, suivis des péripéties de menace, de trafics d’influence et de l’étouffement du dossier comme si rien n’avait changé“.

L’étouffement des dossiers en RDC est à la mode selon le CLC avec ” des enquêtes dites indépendantes, prolongées de manière expresse dans la durée, constituant, bien souvent de simples stratégies subtiles d’enterrement de dossiers les plus explosifs”.

Mais cette fois-ci, le CLC n’entend pas se faire prendre et est déterminé a voir clair dans cette affaire dite des 15 millions des dollars impliquant le directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi, Vital Kamerhe.

Pour ce, les laïcs catholiques exigent “la suspension, à titre conservatoire, de toutes les personnes impliquées dans le détournement des 15 millions de dollars, afin de permettre à la justice de faire son travail sans entrave“.

Outre une façon de donner le feu-vert à la justice dans ce dossier, la symbolique d’une telle suspension pour les laïcs catholiques sera une forme de ” garantie ferme du gouvernement (exécutif national) et des institutions publiques, pour arrêter définitivement la banalisation de la corruption, et pour que, plus jamais aucune autorité de ce pays, quel que soit son rang, ne puissent toucher impunément à la caisse de l’État et s’accaparer des biens public“.

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *