Samy Badibanga promet d’accroître le budget de la RDC entre 80 et 100 milliards de dollars par an

Samy Badibanga, candidat à la prochaine élection présidentielle face à la presse pour présenter son offre politique axée sur la lutte contre la pauvreté, la corruption,… à travers des réformes économiques et de l’amélioration de la desserte en eau et en électricité.

Présentant son projet de société, l’ancien premier ministre Samy Badibanga a présenté en cinq (5) grands axes les chiffres du changement pour tous à 5 ans.

« Dix (10) à quinze (15) millions d’emplois crées, un (1) milliard de dollars de fonds communautaire consacrés à la jeunesse et l’entrepreneuriat, quatre-vingt (80) à cent (100) milliards de dollars de budget annuel, quatre cents (400) à cinq cents (500) milliards de dollars de produit national brut et cinquante (50) milliards de fonds de développement » résume-t-il.

Publicité

Plusieurs priorités font partie du programme changement pour tous sont axés sur une série de propriétés.

« La sécurité des personnes et des biens, et la transparence absolue des affaires publiques,
parce que la corruption tue nos concitoyens, et détruit les finances publiques et notre économie » a écrit Samy Badibanga sur son compte Twitter.

« Après la sécurité et la transparence des affaires publiques, la deuxième priorité du programme changement pour tous: les emplois et entreprises pour la jeunesse, parce qu’elle est le quotidien et l’avenir de notre nation » poursuit Babidanga.

« L’aide financière aux familles, parce que l’alimentation, la santé et l’éducation de tous sont les conditions de notre développement durable » conclut-il sur cette note de la troisième priorité de son programme.

 

Fiston Mahamba

 

 

1 comments
  1. Apparemment, ces opposants sont fous. 100.000.000.000 de dollars par an dans ce pays à génoux depuis un demi-siècle. Arretons de rever en couleur.

Comments are closed.

Publicité

En savoir plus sur Politico.cd

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading