Dans ses premiers mots à son arrivée à Lubumbashi, Moïse Katumbi a lancé une parabole dite de double chauffeur. Comme lors de son très populaire 3è penalty, les commentaires n’ont pas tardé.

Avez vous déjà vu deux chauffeurs pour un seul volant à la fois ? Nous demandons à l’ancien chauffeur de céder le volant au nouveau, le vrai chauffeur“, à lancé Katumbi, concluant son discours.

Pour la population, il y a mille et un sens à cette “interligne de Moise Katumbi“. Oscar Kalume, présent sur place, croit que “Katumbi s’est adressé à Kabila, ancien président de la Rdc, qui continue à se coller aux affaires alors que son temps est passé. Il doit laisser la place à Félix Tshisekedi“.

A quelqu’un d’autre, sous anonymat, de considérer plutôt que Katumbi ciblait Martin Fayulu. “Avec le retour de Moise Katumbi, Lamuka prends de nouvelles forces et Martin Fayulu va disparaître. C’est à lui qu’il (Katumbi) demande de céder le volant. Donc, Moise vient reprendre les affaires et il n’est plus question que Fayulu continue à maintenir une politique de division.

En somme, Moise Katumbi considère la RDC comme une locomotive qui n’a besoin que d’un conducteur.

1 comment

  1. L’explication qui saute aux yeux est bien celle qui fait allusion à l’ex-PR Kabila de rêver qu’avec la victoire truquée de son FCC, il va peser de son poids politique pour co-gérer le Congo avec Fatshi. Nenni! A moins que Fatshi fasse signe de figure faible à cause de leur accord secret, le peuple se tient à côté de Fatshi pour déboulonner le sang-sue Kabilie.

Comments are closed.