L’Hôtel de ville de Kinshasa a accusé réception de la lettre d’information lui adressée par Fils Mukoko, citoyen congolais et membre de l’UDPS en date du 3 septembre, faisant état de l’organisation d’une marche pacifique à Kinshasa vendredi 6 septembre afin de dénoncer des actes de violences perpétrés par les sud-africains contre les étrangers, notamment les congolais.

Je suis au regret de ne pas pouvoir prendre acte de votre activité compte tenu du climat tendu caractérisé par l’investiture et la mise en place du gouvernement de la République dont les premiers jours d’existence doivent être apaisés. Toutefois, j’invite une délégation de votre structure ce jeudi 05 septembre 2019 à 14 heures à mon cabinet pour un échange à ce sujet“, a écrit le vice-gouverneur Néron Mbungu dans son accusé de réception.

L’Hôtel de ville a en outre instruit le commissariat provincial de Police nationale congolaise et les bourgmestres des communes ” de veiller à l’exécution de cette décision “.

En cette date, d’autres manifestations contre la xénophobie en Afrique du sud ont été organisées notamment au consulat de ce pays à Lubumbashi, où la police est intervenue pour disperser les membres de la société civile et d’autres lushois qui ont répondu présent à cet appel.