PUBLICITÉ

Denis Mukwege: « C’est assez! Trop c’es trop! »

 

Lundi 10 décembre 2018, à Oslo en Norvège, Denis Mukwege s’est vu remettre le prix Nobel de la paix. Il a profité pour rappeler l’extrême pauvreté d’une partie de la population, et la corruption qui sévit dans son pays : la République démocratique du Congo. Il a appelé la communauté internationale, complice dans l’indifférence, à ouvrir les yeux et à agir.

- Publicité-

Depuis vingt ans, ce gynécologue surnommé « l’homme qui répare les femmes », lutte contre les mutilations génitales perpétrées au Congo. Grâce à son travail, entre 1993 et 2003, 317 crimes de guerre et contre l’humanité ont été recensés au Congo. Pourtant, huit ans après la publication de son rapport, les noms des responsables n’ont jamais été révélés et aucun crime n’a été jugé.

 

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU