La MONUSCO dénonce l’implication de quelques chefs coutumiers dans les conflits à Yumbi

La situation sécuritaire et politique de la RDC, sera au centre des discussions entre les membres du conseil de sécurité de l’ONU, les représentants du gouvernement congolais ainsi que la représentante du secrétaire général des nations unies en RDC le lundi 18 mars prochain à New York.

C’est la porte-parole de la MONUSCO en RDC qui a donné l’information ce mercredi 13 mars au cours de la conférence de presse bihebdomadaire, tenue à Goma.

Florence Marchal a ensuite révélé que la représentante du secrétaire général des nations unies en RDC Leila ZEROUGUI, se rendra ensuite à Genève dans un dialogue inter actif sur les récents massacres intercommunautaire qui ont coûté la vie à plus de 530 personnes à Yumbi dans la province de Maï-Ndombe.

Dans son rapport, le bureau de l’ONU pour les droits de l’homme dénonce l’implication de quelques chefs coutumiers de Yumbi dans ces conflits.

Pour cette mission onusienne, les enquêtes sont en cours et les auteurs seront poursuivis pour crime contre l’humanité, meurtre, torture et violence sexuelles.

Zanem Nety Zaidi |POLITICO.CD

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

“Moïse Katumbi n’a jamais soutenu le combat de Martin Fayulu, plutôt sa candidature”: Francis Kalombo 

Le président de la plateforme Ensemble pour le changement, Moïse Katumbi ne…