À Kingakati, Joseph Kabila mobilise les troupes du FCC en vue de la bataille gouvernementale

Muée en plateforme politique la semaine dernière, le Front Commun pour le Congo, FCC, continue à s’organiser autour de Joseph Kabila, son autorité morale en vue de mieux affronter la prochaine étape de la mandature de Félix Tshisekedi à la tête de la magistrature suprême, consistant à la nomination du futur chef du gouvernement Congolais.

Selon le programme de la réunion qui se tient ce dimanche dans la ferme privée de Joseph Kabila, ancien président de la République Démocratique du Congo, Joseph Kabila va donner un mot d’orientation aux députés élus sous la bannière FCC en vue de rester uni autour son leadership via la plateforme politique du Front Commun pour le Congo dans l’objectif de garder la majorité parlementaire et ainsi être la plateforme prédominante lors de la formation du prochain gouvernement.

Plusieurs membres du Front Commun pour le Congo ont déclaré la semaine écoulée qu’il ne sera plus question à l’actuel président de la République Démocratique du Congo de nommer un informateur qui sera chargé de désigner un formateur du gouvernement.

En attendant la confirmation de résultats des élections législatives par la cour constitutionnelle, les cadres de la plateforme politique Front Commun pour le Congo, déclarent déjà une large majorité de leur regroupement au sein de la chambre basse du parlement Congolais.

Accusé d’avoir focalisé son attention à la seule élection présidentielle, l’opposition Congolaise ne s’est pas encore déclarée sur une quelconque formation d’une coalition en vue de gagner la majorité parlementaire.

Fiston Mahamba (@FMLarousse) |POLITICO.CD

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

“Moïse Katumbi n’a jamais soutenu le combat de Martin Fayulu, plutôt sa candidature”: Francis Kalombo 

Le président de la plateforme Ensemble pour le changement, Moïse Katumbi ne…

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…