À Kingakati, les membres du FCC réaffirment leur fidélité loyauté à Joseph Kabila

Le Front Commun pour le Congo (FCC), s’est réuni ce mercredi 20 février à Kingakati sur initiative de son autorité morale, Joseph Kabila. Au cours de cette rencontre aux allures de la rentrée politique du FCC, les chefs de parti politique, membres de cette plateforme électorale,ont de nouveau signé un acte d’engagement, notamment Bahati Lukwebo, Ramazani Shadary, sous le regard de Néhémie Mwilanya.

Cet acte d’engagement réaffirme la volonté des membres du FCC à œuvrer ensemble au sein de la Majorité politique du gouvernement.

“Ils réaffirment leur fidélité et loyauté à son excellence Joseph Kabila, autorité morale du FCC et s’engagent demeurer unis solidaires sur le leadership de cette dernière”, peut-on lire sur le communiqué de presse publié à cet effet.

Signalons également que sont membres de la Majorité parlementaire FCC, “les députés nationaux et provinciaux élus sous la bannière des partis et regroupements membres du FCC”, conclu le communiqué.

Cette rencontre s’étalera sur deux jours. À savoir le jeudi 21 février où la réunion se déroulera autour du comité stratégique. Et le week-end où une conférence de presse sera tenue pour rendre compte de l’activité.

Liévin LUZOLO |POLITICO.CD

Nous suivre

Recevoir nos articles par email

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

“Moïse Katumbi n’a jamais soutenu le combat de Martin Fayulu, plutôt sa candidature”: Francis Kalombo 

Le président de la plateforme Ensemble pour le changement, Moïse Katumbi ne…

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…