Kinshasa dénonce les appels de la SADC et CIRGL à un “gouvernement d’union nationale”

Alors que les chefs d’État africains sont réunis ce jeudi à Addis-Abeba en Éthiopie pour débattre de l’élection présidentielle en République démocratique du Congo, Kinshasa dénonce les appels de la SADC et CIRGL pour un recomptage des voix et à des négociations pour un gouvernement d’union nationale.

Très impliquée dans la crise congolaise, la SADC tout comme  la Conférence internationale de la région des Grands Lacs (CIRGL), ont pris une position étrange en début de semaine en appelant à des négociations pour un “gouvernement d’union nationale” en RDC, y compris pour un recomptage des voix de la Présidentielle.

La RDC considère ces appels comme une “ingérence flagrante dans les affaires internes d’un pays souverain“, a déclaré Kikaya à nos confrères de Bloomberg depuis Addis-Abeba. «Plus important encore, cela va à l’encontre de toutes les règles de l’Union africaine, même du droit international. Les élections relèvent de la souveraineté nationale”, a-t-il insisté.

“Ce qui est curieux avec les deux déclarations, c’est qu’elles ont toutes les deux appelé à un recomptage des votes et à un gouvernement d’union nationale, ce qui pour nous est mutuellement exclusif“, a déclaré Kikaya. «Si vous voulez un recomptage des votes, cela signifie que nous ne savons pas encore qui est élu. Comment pouvez-vous en même temps avoir un gouvernement d’union nationale? ” a-t-il interrogé.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement. 

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD.