Conflit Teke-Yaka : Kinshasa également touché, 12 morts enregistrés à Maluku

Le conflit qui oppose les communautés Teke et Yaka dans le territoire de Kwamouth à Mai-Ndombe a pris des proportions inquiétantes. Après les provinces voisines, les affrontements entre ces deux communautés se sont exportés à Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo.

Le vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires coutumières, Daniel Aselo Okito a indiqué lors de la réunion hebdomadaire du conseil des ministres du vendredi 02 décembre que 12 personnes ont été tuées par les assaillants dans la commune de Maluku à Kinshasa.

« Passant en revue la situation sécuritaire dans quelques provinces, il a indiqué que la Commune de Maluku à Kinshasa est touchée aussi par les attaques des assaillants en provenance de Kwamouth. 12 compatriotes ont perdu la vie ces derniers jours. La police et l’armée sécurisent déjà cette zone », a indiqué le patron de la territoriale cité par le porte-parole du gouvernement dans le compte rendu de la réunion lu vendredi 2 decembre 2022.

Publicité

Il faut noter que ces violences communautaires qui se sont enclenchées dans le territoire de Kwamouth depuis le mois de juin dernier ont fait plus de 200 morts et causé un déplacement massif de la population. En terme de bilan matériel, on note plusieurs centaines de maisons détruites et incendiées.

A ce jour, les violences ont atteint le territoire de Bagata au Kwilu où plusieurs dizaines de personnes ont été tuées depuis septembre.

Carmel NDEO

Publicité

En savoir plus sur Politico.cd

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading