25.5 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards

jeudi, février 27, 2020
Publicité

Insécurité à Goma, la société civile appelle au renforcement de la présence policière 

Ce lundi 04 mars trois (3) personnes ont été massacrées et leurs corps retrouvés dans la rue près de la paroisse Don Bosco Ngangi.

La population de la ville de Goma parle d’un même mode de tuerie que celui observé dans la région de Béni et demande crie au rétablissement de la sécurité dans la ville de Goma.

Ce nouveau cas de massacre intervient 24 heures seulement après celui du quartier Ndosho dans la même ville de Goma.

Plusieurs mouvement de pression et des notables demandent le départ du maire de ville qui n’est pas selon eux “à la hauteur pour endiguer l’insécurité à Goma”. 

La coordination urbaine de la société civile inquiète face à l’insécurité grandissante à Goma.

Après des tuerie enregistrées dans la nuit du lundi 4 mars à Goma, dont l’une au quartier Majengo, causant 3 morts, et au quartier Nyabushongo, où l’on avec un bilan d’un (1) mort, la société civile urbaine se dit trop inquiète.

Dans un communiqué, la coordination urbaine de la société civile déclare être très préoccupée par la détérioration de la situation sécuritaire caractérisée par des tueries et kidnappings.

Cette structure citoyenne a déjà enregistré du 05 Février au 03 Mars 2019, plus de 22 cas de tueries des civils et plusieurs cas de kidnappings dans la ville de Goma.

Demandes de la société civile 

Vue la recrudescence de l’insécurité, la coordination urbaine de la société civile demande le renforcement des unités de la police et de la police militaire dans les avenues et cellules des quartiers Mugunga, Kyeshero, Ndosho et Katoyi, dans lesquelles les cas d’insécurité sont les plus resurgents et propose egalement l’organisation d’une séance de travail impliquant l’autorité urbaine, les bourgmestres des deux communes de la ville de Goma, les chefs des quartiers, les services de sécurité, la Fédération des entreprises du Congo… et autres organisations de la société Civile œuvrant pour Ia paix.

La société civile pense que cette rencontre pourra permettre l’analyse des causes profondes de l’insécuriïé et d’adopter des stratégies appropriées pour mettre un terme à l’insécurité qui sévit dans la ville de Goma.

Zanem Nety Zaidi et Merveilles Kiro |POLITICO.CD 

- Publicité -

EN CONTINU

Affaire prêt supposé obtenu par le FPG au FPI: les avocats de l’ancien ministre Tryphon Kin-Kiey Mulumba saisissent la justice

Dans un communiqué de presse datant du 25 février 2020, les avocats conseils de Tryphon Kin Kiey Mulumba, plusieurs fois ministres et...

RDC: Les avocats de Samih Jammal sollicitent son transfert dans un hôpital à cause d’un malaise

Arrêté pour le présumé détournement de 57 millions USD destinés à la construction des maisons préfabriquées dans le cadre du programme de...

Programme de 100 jours : un militant du collectif des citoyens indignés demande pardon à Amato Bayubasire pour l’avoir accusé de détournement sans preuve

Quelques jours après le dépôt de la plainte contre Augustin Ntaitunda à la cour d’appel de Bukavu, celui-ci vient de demander pardon...

Coronavirus: plus de 140 étudiants congolais bloqués en Chine, les parents appellent Félix Tshisekedi à réagir

Plusieurs étudiants congolais sont encore bloqués en Chine alors que l'épidémie de Coronavirus y fait rage.Face à cette...

Ramazani Shadary a réussi durant ces deux années, à placer le PPRD au premier plan dans l’échiquier national ( Cellule de communication )

Dans une une vidéo diffusée par la cellule de communication du PPRD et qui nous est parvenue ce mercredi 26 janvier 2020,...

notre sélection

Entrepreneuriat: les albinos formés sur les techniques de fabrication de produits cosmétiques bio pour leurs peaux grâce à Vodacom

Désormais, les albinos peuvent fabriquer eux-mêmes leurs produits cosmétiques bio pour la peau grâce à une formation organisée par la Fondation Vodacom...

« Congo Faut Ebonga », la campagne qui veut “réparer” la RDC

"Il faut que le Congo change", ou encore, "le Congo doit se développer." Le slogan lancé sur les réseaux sociaux il y...

Une “gaffe” s’est-elle glissée dans l’ordonnance présidentielle nommant les nouveaux hauts magistrats en RDC?

Une gaffe se serait glissée dans l'ordonnance présidentielle nommant les nouveaux Hauts magistrats le 07 février 2020 dernier, révèlent plusieurs internautes et...
SAVE 20%
off Individual Membership every year you're a member with us
Click here to join