La question des passeports semi-biométriques « est réglée », affirme She Okitundu

Pour Léonard She Okitundu, la question de la polémique autour des passeports électroniques en Réplique démocratique du Congo est définitivement close. « C’est une mesure d’équité, qui ne préjudice pas les détenteurs des passeports semi-biométrique« , explique-t-il au micro de POLITICO.CD.

Minimisant la motion de défiance que le député Juvénal Munubo a promis initié contre lui, le chef de la diplomatie congolaise réaffirme que la population va devoir se conformer aux mesures annoncées sont de son passage lundi à l’Assemblée nationale. « Actuellement, cette question est réglée. Chaque détenteur de l’ancien passeport a trois mois pour se procurer le passeport biométrique et au prix de 100 USD. Je pense qu’il n’y a pas meilleure façon de reconnaître les revendications à la fois sur le plan économique que sur le plan temporel« , se rejouit-il.

« J’ai décidé de prendre un arrêté inter-ministériel qui va encadre toutes les mesures que j’ai proposé toute à l’heure Là, vous comprenez bien que la question du communiqué n’est plus à l’ordre du jour« , ajoute-t-il.

Publicité

2 comments
  1. Un réglage dans un réglage d’un réglage. Un pays démocratique est prévoyant. Sa constitution est durable et réfléchie. Le passeport disparaissait de lui même, c’est connu au monde. le gouvernement l’avait dit juste pour se conformer à ce qui se passe ailleurs sans compter déjà que son émission était aussi une brutalité. Du 16 octobre 2017 EN janvier 2018, rien peut justifier ce jumping. Déjà le championnat de foot crash toutes les saisons. est ce qu’ils peuvent organiser une élection. Arrêtez Monsieur le Premier ministre tous les hommages déférents au chef de l’Etat à longueur de journée, ce n’est pas un bon signe d’alternance. Instruisez également à la RTNC de ne pas le faire, monsieur le Ministre de Communication. Le président est dans le couloir d’éjection. Ayez le courage de dénoncer en son nom les affres que la population endure. souvenez vous du Maréchal pour lequel certains parmi vous ont fait le même travail. Communauté Internationale et G7 et autres, encouragez l’élection d’un chef de l’Etat hautement intellectuel, comme c’est le cas au Sénégal? au moins on aura recouvré une partie de la fierté. Merci

    1. Communiqué officiel du secrétaire général de LISANGA, concernant l’invalidation des passeports semi-biométriques repoussée au 14 janvier 2018 !

      Le gouvernement de la République Démocratique du Congo a repoussé jusqu’au 14 janvier 2018, la mise en application de la mesure portant invalidation des passeports semi-biométriques !(SIC) Au niveau de LISANGA, nous en avons pris acte et nous nous en félicitons car la dite mesure répond favorablement à notre lettre adressée au chef de l’État, son excellence Joseph Kabila Kabange, au président de l’assemblée nationale, monsieur Aubin Minaku Ndjalandjoko, ainsi qu’à son collègue, le président du sénat, monsieur Léon Kengo wa Dondo, en tant que plus hautes autorités administratives du pays. Tout en louant l’ensemble des mesures d’assouplissement prises par le vice-Premier ministre en charge des Affaires étrangères après qu’il eu tenu compte des critiques, des indignations, des conseils, ainsi que des desiderata, tous profondément légitimes, exprimés ici et là, nous encourageons le ministre Léonard She Okitundu à poursuivre dans ce sens de l’écoute et à ne pas clore ce dossier. Ainsi, soucieux du bien être de toutes les populations, le secrétaire général de LISANGA exhorte, avec tous les égards dus à son rang, monsieur le ministre, à instruire ses services d’étudier la faisabilité d’un octroi totalement gratuit du précieux sésame pour toute personne en possession d’un passeport semi-biométrique dont la date limite de validité est encore lointaine (supérieure à une année par exemple), ainsi qu’a revoir de fond en comble le processus de demande du passeport, dont les délais d’octroi sont beaucoup trop longs. En effet, du point de vue du secrétaire général de LISANGA, un tel geste aura pour impact de décristalliser les inquiétudes, d’apaiser les tensions, et de dépassionner les revendications aux seins des populations en général, et tout particulièrement de la diaspora. Rolain Mena / Secrétaire général de LISANGA / Futur candidat à la députation nationale

Comments are closed.

Publicité

En savoir plus sur Politico.cd

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading