PUBLICITÉ

Sit-in devant la Monusco à Nyiragongo pour réclamer le départ des régufiés Sud-soudanais

La coordination territoriale de la société civile du territoire de Nyiragongo a organisé un sit-in ce mardi 20 septembre 2016 devant la base de la Missipn de l’ONU (Monusco) à Munigi à quelques dizaines de Kilomètres au nord de la ville de Goma.

L’objectif de cet action des Forces vives, exiger la relocalisation ou le rapatriement des Sud-Soudanais hébergés dans cette base de la Monusco.

- Publicité-

Pour la Société civile de Nyiragongo, le Nord-Kivu a longtemps souffert « de l’hospitalité réservée aux étrangers », notamment les FDLR venus comme des réfugiés, mais qui se sont détournés en bourreaux contre les populations hôtes du Nord-Kivu.

Pour éviter la répétition de l’histoire, cette structure » accorde trois jours à la Monusco pour relocaliser ces réfugiés Sud-soudanais ».

Dans le cas contraire, elle appellera la population à « des actions de grande envergure », a dit à POLITICO.CD Antoine Ntagije, président adjoint de la société civile du territoire de Nyiragongo.

Ecoutez Antoine Ntagije

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/283781062″ params= »auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false&visual=true » width= »100% » height= »450″ iframe= »true » /]

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

1 COMMENTAIRE

  1. La MONUSCO n’a installé ces réfugiés et combattants sud-soudanais qu’avec l’accord des autorités congolaises alors, les responsables de cette installation à GOMA revient en premier lieu aux autorités congolaises à qui la population de GOMA doit exprimer ses désirs !!!

Comments are closed.

spot_img

EN CONTINU