Agression dans l’Est: « le M23 n’est autre que le déguisement d’un voisin belliqueux, le Rwanda, obnubilé par nos richesses » ( Félix Tshisekedi)

IMG-20230207-WA0030

Le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi participe ce mardi 07 février sur invitation de son homologue sud-africain Cyril Ramaphosa, au Forum international Minier à Cape Town (Afrique du Sud) où il est arrivé, dans la nuit du lundi.

Dans son discours présentant sa vision de la transformation du secteur minier en République Démocratique du Congo et en Afrique, le Chef de l’Etat congolais a de nouveau dénoncé l’agression de son pays par le Rwanda sous couvert du Mouvement terroriste du M23.

Pour Félix Tshisekedi, le M23 n’est rien d’autre qu’un prototype des forces de défense du Rwanda (RDF), envieux des ressources naturelles de la RDC.

« Le M23 qui n’est autre que le déguisement d’un voisin belliqueux, le Rwanda, obnubilé par nos richesses mais maladroit dans sa méthode pour y accéder, préférant la guerre plutôt qu’un cadre paisible d’échange fructueux gagnant-gagnant », a pesté Félix Tshisekedi du haut de la Tribune du Forum international Minier.

Le 26 juin 2021, la République Démocratique du Congo et le Rwanda ont signé trois accords commerciaux bilatéraux, dont l’un portait sur l’exploitation de l’or en vue d’en assurer la traçabilité, après deux jours de tête-à-tête entre les présidents congolais Félix Tshisekedi et rwandais Paul Kagame.

Concrètement, ces deals portaient sur la protection et la promotion des investissements, sur une convention permettant d’éviter la double imposition et l’évasion fiscale, mais aussi, sinon surtout, sur un accord conclu entre la société congolaise Sakima (société des minerais du Kivu et du Maniema) et une société rwandaise de droit privé connue sous le nom de Dither SA.

Dans ce cadre, la présidence congolaise, par communiqué de presse, a annoncé que Sakima SA (Société aurifère du Kivu et du Maniema) et l’entreprise rwandaise Dither Ltd ont signé un protocole d’accord de coopération afin de « priver » les groupes armés des revenus issus de l’exploitation illicite de l’or.

Cependant, la RDC a décidé de suspendre, mieux de rompre ces accords accusant le Rwanda de velléité expansionniste en exhumant le M23, un mouvement terroriste défait il y’a une dizaine d’années par les forces armées congolaises.

Carmel NDEO