PUBLICITÉ

RDC: Le gouvernement salue l’évolution des négociations de paix avec les groupes armés en Ituri

Lors de la cinquante-huitième réunion du Conseil des Ministres présidée, vendredi 17 juin, par le Président de la République, Félix Tshisekedi, le Vice-premier Ministre, Ministre de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires Coutumières, Daniel Aselo a dressé un tableau synthétique sur la situation sécuritaire du pays.

Dans son intervention, le patron du territorial est revenu entre autre sur les opérations militaires en cours menées par le Rwanda, sous couvert des terroristes du M23, les ADF/MTM dans la partie Est de la République Démocratique du Congo.

- Publicité-

Daniel Aselo note la violation des frontières de la province du Nord-Kivu par l’armée rwandaise ; l’activisme des terroristes ADF/MTM dans les Territoires de Beni et d’Irumu ; la persistance des attaques intercommunautaires dans la province de l’Ituri ; l’attaque des positions des FARDC sur l’axe Bunagana par les terroristes du M23 qui ont coupé la liaison Rutshuru-Bunagana ainsi que le lancement des obus depuis Ruhengiri au Rwanda.

Selon le VPM de l’Intérieur Daniel Aselo, ces obus ont explosé dans une école de la localité Biruma, tuant deux enfants congolais de 7 et 6 ans.

Par ailleurs, le Ministre de la Défense nationale et anciens combattants a fait état de l’évolution dans les négociations de paix entre le gouverneur miliaire, représentant l’exécutif national et les groupes armés.

Au terme des négociations, sept factions de ce mouvement armé, qui en compte une dizaine, se sont engagées à rejoindre le processus de paix initié par le chef de l’Etat congolais.

La milice Codeco (Coopérative pour le développement du Congo) a annoncé samedi 4 juin 2022 mettre fin aux violences contre les civils en Ituri, principalement dans le territoire de Djugu où elle était très active. Les représentants de ce groupe armé s’y sont engagés au terme de quatre jours de dialogue intracommunautaire organisé par le gouvernement congolais, avec l’appui de la MONUSCO, à Rhety, localité située à 120 km au nord-est de Bunia, en Ituri. Il s’agissait du deuxième groupe armé qui signe unilatéralement un accord de cessation des hostilités en l’espace d’une semaine en Ituri, après le FPIC (Front patriotique et intégrationniste de l’Ituri), lundi 30 mai 2022.

Le contenu exact de cet acte d’engagement, dont la primeur est réservée aux autorités provinciales, n’est pas encore connu.

Cependant, selon l’envoyé spécial de la radio des Nations Unies à ces pourparlers, au terme de ces négociations qualifiées de difficiles, sept factions de ce mouvement armé, qui en compte une dizaine, s’engagent désormais à rejoindre le processus de paix initié par le chef de l’Etat congolais.


https://peacekeeping.un.org/fr/ituri-la-majorite-des-factions-de-la-milice-codeco-sengagent-deposer-les-armes

L’accord de Rhety prévoit dans ses grandes lignes :

  • l’engagement unilatéral de Codeco à la cessation des hostilités.
  • son acceptation à participer aux pourparlers de Nairobi et à adhérer au programme de DDRC-S.
  • son engagement à désigner ses représentants dans le déroulement du processus de paix.

Cet acte de cessation des hostilités a été signé par dix leaders des principales factions de la Codeco/Urdpc, Coopérative pour le développement du Congo/Union des révolutionnaires du peuple congolais.

Les pourparlers avec les responsables de cette milice ont été menés par les leaders de la communauté Bhale qui regroupe le peuple Lendu, aussi réuni au sein de l’association culturelle Lori, avec la facilitation de la MONUSCO.

Christian Okende

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

spot_img

EN CONTINU