PUBLICITÉ

RDC : Le gouvernement enjoint de suspendre tous les protocoles d’accords, accords et conventions conclus avec le Rwanda

Le Président de la République, Félix Tshisekedi a présidé dans la soirée de mercredi 15 juin à la cité de l’Union Africaine à Kinshasa, une deuxième réunion hautement stratégique du Conseil Supérieur de la Défense sur le regain de tension entre la République Démocratique du Congo et le Rwanda.

A l’issue de cette réunion essentiellement basée sur la situation sécuritaire dans l’Est du pays après l’invasion de la cité frontalière de Bunagana par la coalition M23 et l’armée rwandaise (RDF), le conseil supérieur de la défense a enjoint au gouvernement central de suspendre tous les protocoles d’accords, accords et conventions conclus avec le gouvernement rwandais.

- Publicité-

‪En outre, le conseil supérieur de La Défense a exigé le Rwanda de procéder au retrait immédiat de ses troupes sous couvert du groupe terroriste du M23 du sol congolais.‬

A ce sujet, les FARDC ont, à travers un communiqué parvenu à la rédaction de POLITICO.CD, informé l’opinion nationale et internationale que, depuis l’arrestation des militaires de la Force Spéciale rwandaise (déjà libéré) dans le territoire de RUTSHURU, au Nord-Kivu, le Rwanda a changé la tenue de ses militaires pour dissimuler sa présence dans le territoire congolais aux côtés des terroristes du M23.

Preuve en appui, le Rwanda a déployé selon l’armée congolaise , dans les environs de Tchanzu 500 militaires des Forces Spéciales, tous habillés d’une nouvelle tenue de couleur vert-noir et coiffés des casques de sa Force Spéciale.

‪Néanmoins, le conseil supérieur de la défense a salué les efforts de paix et médiation engagés par le président angolais Joâo Lourenço dans le cadre de la conférence internationale sur la région des grands Lacs (CIRGL) et du président Kenyan, Uhuru Kenyatta dans le cadre de la Communauté de l’Afrique de l’Est. ‪

Le conseil supérieur de la défense a également salué la forte mobilisation Patriotique de la population congolaise pour le soutien indéfectible à nos forces et de sécurité. Il a en outre chargé le Vice-premier ministre, ministre de l’intérieur, sécurité, décentralisation et affaires coutumières et le Commissaire National de la Police Nationale Congolaise à prendre toutes les dispositions requises pour éviter la stigmatisation, la chasse à l’homme et tout autre acte de nature à trouver l’ordre public, l’unité et la cohésion nationale durant cette période.

Dans la même veine, le porte-parole du gouvernement qui a fait le compte rendu de cette réunion sur les antennes de la Radio Télévision Nationale Congolaise a renseigné que le gouvernement a été chargé d’assurer une prise en charge immédiate de la population congolaise en détresse, victime de ces actes de barbarie et de terrorisme qui ne resteront pas impunis et de mettre davantage les moyens à la disposition des forces défense et de sécurité pour assurer la défense du pays.

Carmel NDEO

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

spot_img

EN CONTINU