PUBLICITÉ

Agression dans l’Est : « L’objectif poursuivi par le Rwanda est d’occuper Bunagana afin d’asphyxier Goma » (FARDC)

Le Rwanda, allié naturel de terroristes du M23 a été de nouveau derrière une attaque visant l’armée congolaise ce dimanche près de Bunagana.

A travers un communiqué signé ce dimanche 12 juin 2022, le porte-parole du gouverneur militaire du Nord-Kivu, le général de brigade Ekenge Bomusa Efomi Sylvain, révèle que le Rwanda cherche à occuper Bunagana pour paralyser la ville de Goma et faire pression au gouvernement congolais.

- Publicité-

Le cabinet du gouverneur de la province du Nord-Kivu qui est chef des opérations militaires depuis l’instauration de l’état de siège dans cette province renseigne que les terroristes du Mouvement de 23 mars (M23), soutenus par l’artillerie et les militaires de l’armée rwandaise, ont attaqué ce dimanche matin « sans succès », les positions des FARDC de Bigega 1 et 2, à environ cinq kilomètres au Sud-Est de Bunagana, Premidis et Bugusa.

« L’objectif poursuivi par le Rwanda est d’occuper Bunagana pour non seulement asphyxier la ville de Goma, mais aussi faire pression sur le gouvernement de la Republique Démocratique du Congo. », a expliqué le porte-parole du gouverneur militaire de Nord-Kivu.

À en croire l’armée congolaise, le Rwanda et ses terroristes du M23 ont trouvé « malheureusement » en face les FARDC qui, selon la même source, sont prêtes et déterminées à sauvegarder l’intégrité du territoire national congolais et à barrer la route à ces agresseurs de la RDC.

D’après le porte-parole du gouverneur du Nord-Kivu, les éléments des FARDC se sont « très bien » comportées sur le terrain. Il ajoute qu’ils ont contenu ensuite mis en déroute les agresseurs qui, dans leur débandade, apprend-on, ont laissé derrière eux de nombreux morts.

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo déplorent néanmoins le décès du Major Eric KIRAKU MWISA, Officier de sécurité du Général-Major CIRIMWAMI Peter, Commandant du Secteur Opérationnel SUKOLA 2 Nord-Kivu qui conduit les opérations sur le terrain.

« Il a été tué au champ d’honneur, l’arme à la main, dans l’embuscade tendue par l’ennemi dans les installations de Premedis, sur la route qui mène vers Bunagana. Dans ces opérations, les Forces Armées de la République Démocratique du Congo ont bénéficié de l’appui feu aérien de la MONUSCO. », rapporte le général de brigade Ekenge Bomusa Efomi Sylvain.

Les FARDC ont par ailleurs, félicité la population du Nord-Kivu en général et celle du territoire de Rutshuru en particulier, pour son courage, sa bravoure, son patriotisme « sans égal » et sa détermination à barrer la route aux terroristes M23 et à leurs soutiens rwandais. Elles invitent la population à renforcer la vigilance mais notamment à dénoncer toute présence suspecte aux forces de défense et de sécurité

Christian Malele

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

spot_img

EN CONTINU