PUBLICITÉ

Ituri : L’armée neutralise plusieurs miliciens CODECO et récupère 300 vaches pillées

Les forces armées loyalistes (FARDC) ont annoncé, ce samedi 04 juin, avoir neutralisé plusieurs miliciens du groupe armé CODECO, actif et le plus meurtrier depuis 2017 dans le territoire de Djugu, en province de l’Ituri, placée sous état de siège en mai 2021.

Selon le lieutenant Jules Ngongo, porte-parole des opérations militaires en Ituri, qui livre la nouvelle à POLITICO.CD, ces miliciens ont été tués lors d’une embuscade tendue contre les positions rebelles dans la région de Penyi en secteur de Walendu-Tatsi.

- Publicité-

Il affirme que les éléments de l’armée régulière ont, aussi, récupéré des armes de type AK47 et plus de 300 vaches des mains de ces miliciens.

« À Penyi, la situation est vraiment sous contrôle des forces armées parce que la milice CODECO est tombée sur la guerre du lion des forces armées lors d’une embuscade tendue par les loyalistes. Ici, l’armée a neutralisé plusieurs miliciens CODECO et ont saisi des armes entre les mains de cette milice. À celà, s’ajoute la récupération de plus de 300 vaches qui étaient volées par ces miliciens. Et voilà, lors de patrouille des combats, celà nous a amené à récupérer ces vaches. Nous allons les restituer aux propriétaires dans quatre matin », a expliqué Jules Ngongo.

Selon toujours lui, les forces armées sont déterminées à nettoyer toute la zone littorale de Penyi pour que la population puisse vivre à toute quiétude et surtout restaurer l’autorité de l’État en Ituri.

« Pour le moment, la situation est maîtrisée et nous sommes à notre poste du devoir pour défendre l’intégrité du territoire national et protéger la population et leurs biens », a-t-il, ensuite, assuré.

Ce samedi, la panique a gagné dans le chef de la population de Tchomia et aux environs de Djugu (Ituri), suite à des rumeurs sur une probable attaque des miliciens. L’armée dément et appelle la population à vaquer librement à ses occupations.

« Les coups de feu entendus dans la région étaient tirés dans le cadre de montage et remontage d’où la population ne doit pas paniquer », a ajouté, Jules Ngongo, dans une note vocale parvenue à POLITICO.CD

Serge SINDANI

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

spot_img

EN CONTINU