PUBLICITÉ

Opérations FARDC-UPDF : Le chef de l’état-major de l’armée Ougandaise est arrivé en Ituri

Le chef d’état-major général de l’armée Ougandaise (UPDF), le général Wilson Mbasu Mbadi, est arrivé, ce samedi, en ville de Bunia, dans le chef-lieu de la province de l’Ituri, déchirée depuis 2017 par des violences armées commises par les forces négatives locales et étrangères. Il a été accueilli, au pied de son avion, par le gouverneur militaire de l’Ituri, le lieutenant-général Luboya N’kashama, au côté, de nombreux officiers de l’armée congolaise.

Plusieurs sources militaires confirment à POLITICO.CD, que cette visite s’inscrit dans le cadre d’une rencontre bilatérale de haut degré avec son homologue de la RDC, le général d’armée Célestin Mbala Munsense. Ces deux hôtes pourront évaluer les opérations conjointes, en cours, dans le cadre de la mutualisation des forces entre les FARDC et UPDF, engagées, depuis novembre 2021, dans la traque contre les terroristes ADF, auteurs des massacres en série, au Nord Kivu et en Ituri.

- Publicité-

À en croire nos sources, les deux homologues vont se rencontrer dans une réunion hautement sécuritaire élargie au commandant de la 3ième zone de défense, au coordonnateur des opérations conjointes et aux commandants des secteurs opérationnels de l’Ituri, de Sokola 1 au Nord Kivu et de Dungu dans la province du Haut-Uélé.

Pendant ce temps, malgré les opérations conjointes sur tous les fronts, des attaques meurtrières contre les populations civiles s’accentuent. Ce samedi 16 avril 2022, des maisons et des camions-citernes transportant du carburant ont incendiés par les ADF dans un village près de Komanda.

« Si l’UPDF n’est pas officiellement déployée à l’Ouest de la route nationale N°4, des attaques meurtrières sont aussi signalées dans les zones où les troupes Ougandaises opèrent depuis novembre 2021 », constate Fiston Mahamba, journaliste et expert en questions sécuritaires de l’Est.

Il convient d’indiquer que les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri sont placées sous état de siège depuis mai 2021. Près d’une année, le gouvernement congolais passe aux cribles les réalisations des régimes militaires et veut mettre en place un plan de crise définitif.

Serge SINDANI

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

EN CONTINU