RDC : L’armée promet traduire en justice les organisateurs de la ville morte de Goma

- Publicité-

Certains meneurs de l’organisation de la ville morte qui a paralysé lundi matin, les activités à Goma, ont été arrêtés et déférés devant l’Auditeur militaire afin qu’ils répondent de leurs actes, a déclaré le Commandant de la Police nationale congolaise (PNC) au Nord-Kivu, le commissaire divisionnaire adjoint Aba Van Ang.

Le commissaire divisionnaire adjoint Aba Van Ang qu’il a indiqué au cours d’un point de presse conjoint avec le porte-parole du gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu, a fait savoir que les incidents provoqués par les manifestants contre une « prétendue présence d’une police rwandaise » sur le chef-lieu de la province du Nord-Kivu, ont fait des morts et des blessés parmi les policiers et les populations civiles. De son côté, le porte-parole du gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu, le général de brigade Sylvain Ekenge Efomi Bomusa, a précisé qu’il n’y a aucune présence des policiers rwandais dans la ville de Goma, ni sur le sol congolais, en général. « Il n’y a aucune présence des policiers rwandais dans la ville de Goma, contrairement aux messages distillés dans l’opinion par des agitateurs de mauvais goût.», a-t-il dit.

Tout en qualifiant de « folle rumeur, de l’intoxication, de la manipulation de l’opinion autour de l’accord signé avec la police rwandaise », le général Ekenge a appelé la population et plus particulièrement la jeunesse, à se désolidariser « des agitateurs membres des mouvements dits citoyens qui ne sont que des vendeurs d’illusions ». Les manifestants, indique-t-on, ont barricadé tôt lundi matin à Goma, les rues et avenues dans divers endroits de la ville.

Il a fallu un déploiement des éléments de la Police pour rétablir l’ordre et la circulation. Par crainte des effets collatéraux notamment les éventuels pillages, plusieurs maisons de commerce, les écoles et même les pharmacies n’ont pas ouvert, mais la circulation est redevenue normale dans l’après-midi.

POLITICO.CD & ACP

notre sélection