l'info en continu

CENI: Moïse Katumbi débouté par Félix Tshisekedi

- Publicité-

Denis Kadima Kazadi, est le nouveau Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI). L’ordonnance présidentielle portant son investiture a été signée ce vendredi 22 octobre 2021 par le Président de la République Félix Tshisekedi.

Peu avant la lecture de l’ordonnance portant investiture de la nouvelle équipe dirigeante de la CENI, le Chef de l’Etat s’est adressé à la Nation, dans un message télévisé sur le média public (RTNC).

- Publicité-

Dans sa communication, Félix Tshisekedi a déclaré : «J’ai décidé de signer l’ordonnance nommant les membres de la nouvelle CENI.»

Félix Tshisekedi fait la sourde d’oreille à Katumbi

La lettre de Moïse Katumbi n’a pas eu d’effets auprès de Félix Tshisekedi. L’ancien Gouverneur du Katanga a été débouté par le Chef de l’État.

Et pourtant, Moïse Katumbi avait plutôt invité le Président de la République, à rejeter l’entérinement des Membres de la CENI et ne pas investir l’équipe de Denis Kadima. Félix Tshisekedi est passé outre, en approuvant le travail fait l’Assemblée Nationale.

« En nous rassurant hier dans vos discours que vous ne laisseriez aucun engagement politique de quelque nature que ce soit primer sur l’intérêt supérieur du peuple congolais et en nous assurant que vous ne ménageriez aucun effort pour préserver la paix et l’unité nationale, vous me donnez aujourd’hui l’occasion de vous demander de rejeter purement et simplement la liste entérinée par l’Assemblée Nationale. Cautionner les irrégularités qui ont émaillé le processus d’entérinement des membres de la CENI conduira inévitablement le pays vers un nouveau cycle de désordres », a écrit le leader d’Ensemble pour la République.

« Hier, vous avez rejeté une première fois et à juste titre une première liste non consensuelle. Nul ne peut envisager un seul instant qu’aujourd’hui vous puissiez avaliser le travail partisan d’une commission paritaire contestée au risque de jeter sur la CENI un tel voile de suspicion qu’il lui sera impossible d’accomplir sa mission d’organiser, en toute indépendance, neutralité et impartialité des scrutins libres, démocratiques, transparents et inclusifs», a poursui Moïse Katumbi.

Moïse Katumbi à la porte de sortie de l’USN

Dans sa correspondance, Moïse Katumbi a rappelé à Félix Tshisekedi que : « des millions de Congolais espèrent que qu’il sera au rendez-vous de l’Histoire ». Mais mine de rien, l’ancien Gouverneur du Katanga n’a pas été écouté. Le Chef de l’État a pris sa décision, Denis Kadima et son équipe sont désormais en fonction.

L’investiture des membres de la CENI aura certainement des conséquences sur la participation d’Ensemble pour la République à l’Union Sacrée. Moïse Katumbi qui a fixé en ce processus la ligne rouge, est attendu sur la position qu’il va adopter. À défaut de se dédire, Moïse Katumbi est la porte de sortie de la coalition gouvernementale.

Junior Ngandu

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU