mardi, juillet 7, 2020
DRC
7,432
Personnes infectées
Updated on 7 July 2020 à 15:31 15 h 31 min
DRC
4,024
Personnes en soins
Updated on 7 July 2020 à 15:31 15 h 31 min
DRC
3,226
Personnes guéries
Updated on 7 July 2020 à 15:31 15 h 31 min
DRC
182
Personnes mortes
Updated on 7 July 2020 à 15:31 15 h 31 min
publicité

L’article « La RDC et le Rwanda conviennent d’ouvrir leurs frontières communes » a été retiré, les faits ont été prouvés faux.

Les responsables rwandais et leurs homologues de la République démocratique du Congo (RDC), le jeudi 27 mai, ont convenu d’un ensemble de mécanismes pour relancer le commerce transfrontalier malgré l’épidémie de la Covid-19, rapporte newtimes.rw.

C’est ce qui ressort d’une réunion à huis clos qui a duré plus de cinq heures tenue par les hauts fonctionnaires de ces deux pays dans le district de Rubavu au poste frontière unique de La Corniche.

La délégation du Rwanda était composée du ministre de la Santé, le Dr Daniel Ngamije, du ministre du Commerce et de l’Industrie Soraya Hakuziyaremenye et du ministre des Gouvernements locaux, le professeur Anastase Shyaka, entre autres responsables.

Du cote congolais, la délégation était composée d’Innocent Bokele Walaka, le vice-ministre des affaires intérieures, le vice-ministre de la santé – le Dr Albert M’PETI Biyombo et le gouverneur de la province du Nord-Kivu, Carly Kasivita Nzanzu, entre autres.

Dans leurs remarques, les responsables des deux parties ont noté que la réunion bilatérale a été rendue possible grâce à la volonté politique des chefs d’État des deux pays.

À l’ordre du jour, les hauts fonctionnaires ont discuté des collaborations en vue d’améliorer la santé publique dans les deux pays.

Le but de la réunion, selon les responsables, était de formuler des propositions d’engagements politiques de haut niveau destinés à guider le renforcement de la coopération transfrontalière dans la surveillance de la pandémie de Covid-19 et son implication pour le commerce transfrontalier conformément à la mesures prises par l’un ou l’autre pays.

La réunion bilatérale a eu lieu après que les deux pays ont fermé leurs frontières il y a deux mois, afin de contenir la propagation du virus.
 
Cette décision, bien qu’importante pour la santé publique, a affecté de manière significative les commerçants transfrontaliers informels qui sont dominés par des femmes des deux pays.

Les deux délégations ont discuté des mesures à prendre pour assurer la continuité des activités commerciales et la circulation transfrontalière des biens essentiels, notamment les médicaments, le matériel médical et les produits de première nécessité.

Avant la fermeture, environ 55 000 personnes des deux pays traverseraient la frontière de la Petite Barrière tandis qu’environ 7 000 utilisaient la frontière de la Grande Barrière quotidiennement, selon les chiffres de la Direction générale de l’immigration et de l’émigration.

Selon une déclaration signée par les deux pays après la réunion, il a été convenu d’encourager les commerçants à opérer en coopératives afin de réduire le nombre de personnes qui devraient traverser la frontière quotidiennement.

Cela implique que les coopératives respectives désigneront des émissaires pour effectuer des transactions transfrontalières en leur nom.

En outre, les marchandises des commerçants transfrontaliers informels continueront de bénéficier d’une déclaration simplifiée et d’un tarif préférentiel, lire en partie la déclaration.

S’adressant aux journalistes, le ministre Ngamije a noté que la réunion bilatérale était cruciale pour contenir la propagation du coronavirus tout en permettant la reprise des mouvements transfrontaliers conformément aux mesures prises par l’un ou l’autre pays dans le but de juguler la pandémie.

Thierry Mfundu

- Publicité -

2 Commentaires

  1. Encore une bourde de ces dirigeants. À qui va profiter cette ouverture précipitée pendant que le nombre des contaminés au Covid-19 ne fait que augmenter si ce n’est au voisin Rwanda qui dont l’économie est soutenue par les matières premières des contrebandiers.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...