mercredi, septembre 30, 2020
DRC
10,631
Personnes infectées
Updated on 30 September 2020 à 10:02 10 h 02 min
DRC
230
Personnes en soins
Updated on 30 September 2020 à 10:02 10 h 02 min
DRC
10,129
Personnes guéries
Updated on 30 September 2020 à 10:02 10 h 02 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 30 September 2020 à 10:02 10 h 02 min

RDC: Moïse Katumbi, un an après le retour

Un an après son retour triomphal à Lubumbashi, après trois an d'exil politique, Moïse Katumbi prend officiellement la parole ce soir à travers plusieurs chaînes de télévision dans une interview à bâtons rompus.

- Publicité-

Moïse Katumbi est sorti de son long silence à l’occasion de la commémoration du premier anniversaire de son retour au pays. Le président national du parti Ensemble pour la République va intervenir sur plusieurs chaînes de télévision pour expliquer sa vision de la situation du pays. Au sujet de la gestion du pays, Moïse Katumbi met en garde le président Félix Tshisekedi. «  C’’est un conseil que je donne à mes frères de l’UDPS et au président de la République parce qu’en 2023, les gens ne diront pas que c’est le résultat de la coalition. Non, ils vont voir celui qui est au sommet “, a-t-il déclaré dans un extrait.

Dans cette vidéo de célébration d’une année de son retour en RD Congo après son exil consécutif aux menaces et poursuites judiciaires dont il faisait l’objet sous le régime de Joseph Kabila, Moïse Katumbi recommande au président Félix Antoine Tshisekedi et son parti à œuvrer davantage pour répondre aux besoins de la population.

En ce qui concerne la coalition Lamuka qui avait soutenu la candidature de Martin Fayulu à la présidentielle du 30 décembre 2018, Moïse Katumbi, depuis son village de Kashobwe, rappelle que, « malgré les petits couacs et divergences, Lamuka reste une famille ». Ils demeurent tous membres. « Mon frère Jean-Pierre Bemba, Martin Fayulu et Aldophe Muzito, nous sommes toujours une famille. Dans une famille, il y a toujours des divergences. Même dans nos propres maisons, il y a toujours des problèmes. C’est à nous de montrer notre maturité« , a-t-il déclaré.

Moïse Katumbi, qui n’exclut pas de se porter candidat pour la présidence de la République en 2023, a soutenu que  » Joseph Kabila n’est pas le père de la démocratie en République démocratique du Congo, comme semble le soutenir une catégorie de personnes« .

Depuis son retour au pays, Moïse Katumbi travaille pour la consolidation et l’implantation de son parti, Ensemble pour le changement, issu de la fusion de 5 anciens partis d’opposition m. dont le Mouvement social (MS) de Pierre Lumbi et l’Alliance des Démocrates pour le Progrès (ADP) de Christophe Lutundula, et ARC de Kamitatu Olivier.

L’interview de Moïse Katumbi sera diffusée ce dimanche soir sur plusieurs chaînes de télévision.

Thierry Mfundu

- Advertisement -
- Advertisement -

2 Commentaires

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...