Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

dimanche, mai 31, 2020
DRC
2,966
Personnes infectées
Updated on 31 May 2020 à 6:26 6 h 26 min
DRC
2,469
Personnes en soins
Updated on 31 May 2020 à 6:26 6 h 26 min
DRC
428
Personnes guéries
Updated on 31 May 2020 à 6:26 6 h 26 min
DRC
69
Personnes mortes
Updated on 31 May 2020 à 6:26 6 h 26 min

Covid-19: les mesures d’urgence et confinement de la Gombe abordées par Jolino Makelele, l’équipe de riposte et le colonel Miguel Bagaya

Les précisions sur les mesures d’urgence du chef de l’État, Félix Tshisekedi, et la décision du gouverneur Gentiny Ngobila du confinement total de la commune de la Gombe ont été au centre d’un point de presse tenu vendredi 03 avril 2020 à l’immeuble de la territoriale, dans la commune de Lingwala.

Le porte-parole du gouvernement et ministre d’État en charge de la Communication et Médias, Jolino Makelele, Dr Kayembe, membre de l’équipe de prise en charge de la riposte et le colonel Miguel Bagaya, chef des opérations de la police nationale congolaise/ville de Kinshasa, ont donné des éclaircissements à la presse sur les mesures d’urgence du président Félix Antoine Tshisekedi et celles du gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila, en rapport avec la lutte contre le Coronavirus en RDC et le confinement total de la commune de la Gombe qui débute lundi 06 avril 2020.

Premier à prendre la parole, le porte-parole du Gouvernement, Jolino Makelele, a rappelé que, lors de son adresse à la nation le 18 mars 2020, le Chef de l’État a déclaré, notamment, l’état d’urgence sanitaire dans la ville de Kinshasa. Pour ce, il a suspendu, jusqu’à nouvel ordre, les vols en provenance des pays à haut risque.
Il a déclaré la mise en quarantaine de toutes les personnes suspectées de température élevée et celles testées positives.

« Le Chef de l’État a interdit les rassemblements de plus de 20 personnes dans les lieux publics, décrété la fermeture des écoles, universités, discothèques, bars, terrasses, l’organisation des deuils et la fermeture des restaurants », a déclaré Jolino Makelele.

Il a aussi rappelé au public que le non respect de ces mesures conduira à la propagation du virus à travers Kinshasa et tout le pays.

Pour ce qui est de la mise en quarantaine de la commune de la Gombe, considérée comme l’épicentre de la pandémie à Kinshasa, le porte-parole du gouvernement a été explicite :

« La mise en quarantaine de la commune de la Gombe, dès ce lundi 06 avril, est due au fait que cette commune est la plus touchée par le Coronavirus dans la ville de Kinshasa. La majorité des malades déclarés à Kinshasa résident dans cette commune ».

Pour le ministre de la Communication et Médias, « cette mesure de confinement sera accompagné par un dépistage massif des bâtiments, des maisons. Ceux qui seront testés positifs seront évacués à l’hôpital et leurs familles mises aussitôt en quarantaine. Elle sera suivie par la désinfectation des bâtiments, immeubles, bureaux, locaux et ainsi de suite ».

Le Dr Kayembe, membre de l’équipe en charge de la riposte et deuxième intervenant, a axé son intervention sur la problématique du manque des respirateurs.

Il a indiqué que le pays dispose de 50 respirateurs, don des partenaires.
Il a souligné que d’autres étaient en route après des commandes du gouvernement.

Ce docteur s’est abstenu de tout commentaire sur le don de chloroquine fait par l’ex-Première Dame Olive Lembe et sa fondation Initiative plus ainsi que sur l’identité des malades et des personnes décédées.

Il a aussi noté qu’il n’y a pas des patients de luxe mais que certains malades, dont les cas sont encore bénins, peuvent rester à la maison et respecter les règles de quarantaine.

Dernier intervenant, le colonel Miguel Bagaya s’est attardé sur les mesures de sécurité prises pour sécuriser la ville de Kinshasa pendant ce temps de confinement.

Il a expliqué la cartographie de la ville de Kinshasa et, particulièrement, de la commune de la Gombe et 5 points d’accès établis par la police divisés en 3 pools :

  • Pool Est qui va du fleuve, avenue Bandundu, Kitona, commerce;
  • Pool Ouest : avenue Kisangani, 24 novembre, de la science, Shaumba, Oua, Socimat , Pont Dag Hammarsjold vers Utexafrica.
  • Pool centre: 24-Novembre, Académie des Beaux Arts , Wangata, Jardin botanique, Tombalbaye, Rwakadingi ,

Le seul point d’accès à l’Ouest est le Pont Mondjiba et le Haut-Commandement, centre : Mololo et Bralima.
Il y aura des points de contrôle à chaque entrée et des patrouilles mixtes seront observées, motorisées et fixes.

« Le VPM en charge de l’Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières, Gilbert Kankonde, avait signé un arrêté qui va accompagner la riposte.
Il a mis à la disposition de la riposte la DGM et l’ANR pour accompagner les mesures prises par le Chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, » a-t-il rappelé.

Il a annoncé qu’il y aura une réunion technique de briefing avec les officiers pour accompagner les dispositions pendant la mise en quarantaine.

Tous ont appelé les journalistes à aider les autorités dans la sensibilisation de la population au respect des mesures d’hygiène et à éviter les fakenews en cette période.

Thierry Mfundu

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...