Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

dimanche, mai 31, 2020
DRC
3,070
Personnes infectées
Updated on 31 May 2020 à 15:27 15 h 27 min
DRC
2,550
Personnes en soins
Updated on 31 May 2020 à 15:27 15 h 27 min
DRC
448
Personnes guéries
Updated on 31 May 2020 à 15:27 15 h 27 min
DRC
72
Personnes mortes
Updated on 31 May 2020 à 15:27 15 h 27 min

Coronavirus: « Je ne peux pas, comme disent les autres, inventer des cas en RDC », affirme Eteni Longondo

Dimanche 15 mars 2020, le ministre de la Santé publique, Dr Eteni Longondo, a rappelé aux Congolais que l’épidémie de Coronavirus est dangereuse, contrairement aux rumeurs qui font état de l’inexistence de ce virus à Kinshasa.

Il a confirmé effectivement la présence de 3 cas de Coronavirus à Kinshasa et appelle les Congolais à se protéger. « C’est une épidémie dangereuse. Les Congolais ne doivent pas faire montre d’une mauvaise foi en lançant les messages qui découragent la population. Ce n’est pas bon pour notre pays. Nous avons effectivement cette maladie chez nous en RDC. Que des gens ne doutent pas. C’est le troisième cas », a-t-il déclaré à la radio Okapi.

Une réponse à peine voilée au Secrétaire général du MLC, Eve Bazaiba qui, dans un tweet, a quasiment nié la présence de cette pandémie en RDC. Pour ce, il appelle les Congolais au calme et à respecter scrupuleusement les mesures d’hygiène.

« Je ne peux pas, comme disent les autres, inventer des cas au Congo. Je suis ministre de la Santé et je dois protéger la santé des Congolais. Quand il y a un cas de Coronavirus, la population doit être au courant. Je ne peux pas inventer des cas. Je demande à la population de continuer à observer des mesures d’hygiène : se laver des mains fréquemment, ne pas s’approcher des personnes qui toussent, consulter rapidement un médecin qui va faire le diagnostic. Il ne faut pas que la population se fie à ce qui se raconte sur les réseaux sociaux », recommande Dr Eteni Longondo.

L’ex-présidente de l’UPJ (Union panafricaine de la Jeunesse), la sénatrice Francine Muyumba a évoqué les difficultés qu’on va éprouver en cas de multiplicité des cas de cette pandémie, notamment des infrastructures adéquates pour abriter ces malades dans la ville de de Kinshasa.

Francine Muyumba a recommandé plusieurs mesures, dont la suspension des vols en provenance des pays infectés, fermer provisoirement les écoles, les universités et certains rassemblements publics inopportuns, et limiter au strict nécessaire les déplacements.

Thierry Mfundu

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...