Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

vendredi, mai 29, 2020
DRC
2,660
Personnes infectées
Updated on 29 May 2020 à 5:23 5 h 23 min
DRC
2,210
Personnes en soins
Updated on 29 May 2020 à 5:23 5 h 23 min
DRC
381
Personnes guéries
Updated on 29 May 2020 à 5:23 5 h 23 min
DRC
69
Personnes mortes
Updated on 29 May 2020 à 5:23 5 h 23 min

L’idée de transformer le FCC en un seul parti politique ne fait pas l’unanimité chez les Kabilistes

Aucune déclaration officielle à ce jour, mais les murmures des couloirs se multiplient depuis qu’André Alain Atundu Liongo a annoncé officiellement la décision de Joseph Kabila de transformer la plateforme politique Front commun pour le Congo (FCC) en un mega parti politique, en intégrant toutes les différentes composantes de sa plateforme, notamment le parti phare PPRD.

Pourtant, le communicateur du FCC a, au cours d’une conférence de presse tenue à Kinshasa le 06 janvier, signifié que « ce projet d’un grand parti a pour vocation de donner corps à l’ambition nationaliste du Président Kabila » consistant à travailler avec toutes les forces nationalistes pour l’interêt de nation.

 » D’où, le projet de la création d’un grand parti politique incluant toutes les bonnes volontés et tous les nationalistes dans un grand regroupement politique bien structuré. Est-il nécessaire de rappeler qu’une ambition sans projet est une simple profession de foi. Ce projet d’un grand parti a pour vocation de donner corps à l’ambition nationaliste du Président Kabila« , a-t-il annoncé.

L’ambition est noble mais le prix à payer pour le PPRD semble exorbitant : son prestige de « première force politique du pays », comme ses avantages de dominer presque toutes les institutions du pays. Selon des sources concordantes, le parti de Joseph Kabila aimerait bien garder son autonomie.

Les ténors de ce parti politique qui, au fur et à mesure que les jours avancent, voient constamment se multiplier les bouches pour partager « le même gâteau qui n’a pas grossi » s’il faut emprunter l’expression d’Henri Mova Sakanyi, trouvent exagérer de se fondre à nouveau dans une masse engloutissante.

A cela s’ajoutent plusieurs autres partis politiques comme ceux jadis de l’opposition qui ont rejoint le camp Kabila à la suite des dialogues. Ils aimeraient garder leur autonomie.

L’autre plateforme politique qui a eu une telle idée de se transformer en parti politique, c’est Ensemble pour le changement de Moïse Katumbi. À l’arrivée, plusieurs partis membres de ce regroupement n’ont pas accompagné l’idée et Moïse Katumbi s’est presque retrouvé avec ses accompagnons du G7, qui forment actuellement le G6.

Les mécontentements du PPRD qui a pour président, Joseph Kabila, le géniteur même de l’idée de transformer le FCC en parti politique et, ceux des autres partis politiques auront-elles effets sur ce projet lancé ?

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...