lundi, septembre 14, 2020
DRC
10,390
Personnes infectées
Updated on 14 September 2020 à 10:59 10 h 59 min
DRC
370
Personnes en soins
Updated on 14 September 2020 à 10:59 10 h 59 min
DRC
9,756
Personnes guéries
Updated on 14 September 2020 à 10:59 10 h 59 min
DRC
264
Personnes mortes
Updated on 14 September 2020 à 10:59 10 h 59 min

Manifestation à Goma: la Police dit avoir fait face aux manifestants avec armes à feu et visages cachés

- Publicité-

Manifestion la matinée de ce dimanche 30 juin à Goma ; des groupes des jeunes ont barricadés les axes routiers Mutinga-Majengo et Ndosho Mugunga deux axes de l’extrême Nord et Ouest de la ville de Goma. Il s’agit de jeunes se réclamant de la plate-forme Lamuka qui ont envahis ces axes en signe de protestation contre selon l’appelle de Lamuka, contre l’invalidation des deputés de l’opposition, mais cet habitant se dit en être victime et révèle que ces jeunes s’attaquaient plutôt à ce qui tentait résister avec comme conséquence un mini bus incendié lors de ces manifestations.

« Ils ont depuis le matin en sécageant, bloqué toutes les routes. Ils sont venus nous exigés de marcher et quand on leur a demandé leur motivation, ils nous disaient que: Tshisekedi nous amène des rwandais au Congo et après quoi ils nous ont dit que si jamais on ne participait pas à la marche, on devra dégager« , s’est confié à politico.cd un habitant de Majengo, un des quartier en effervescence ce dimanche matin.

Pendant ce temps la police rapporte que son commissariat situé dans le quartier Mabanga-Nord à l’extrême Nord de la ville de Goma a été la cible d’une tentative d’attaque d’un autre groupe des mabifestants. A en croire le général Placide Nyembo, inspecteur principal de la police au Nord-Kivu, les manifestant qui ont été repoussés par la police étaient porteurs d’armes en feu et blanches en couvert de visages.

« Les manifestants sont armés, je le confirme. Ici, où vous me trouvez [ sous-comissariat de Mabanga-Nord ] le commandant a vu les gens en arme tiré sur lui, je suis venu moi même, nous les avons pourchassés et ils ont pris la direction de la profondeur comme ce sont de gens qui se cachent qui sont en civile mais vêtus en musulmans, ils couvrent leurs nez et têtes. Une trentaine des personnes en armes blanches et à feu que nous continuerons à rechercher » a-t-il révélé.

Le calme est revenu normal dans ces parties de la ville à midi après un avant midi tendu. La police s’est chargé de dégager les routes qui étaient barricadées par des grosses prières.

Merveilles Kiro/Politico.cd

- Advertisement -
- Advertisement -

1 COMMENTAIRE

  1. Je déplore la façon dont cet article a été écrit avec trop Trop des fautes d’orthographe et de fois des phrases entières incompréhensible.
    Même conjuguer et accorder les verbes c’est très difficile. Alors je vous conseillerai de lire et faire relire vos articles avant leurs public.
    For

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...