Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

mardi, juin 2, 2020
DRC
3,326
Personnes infectées
Updated on 2 June 2020 à 22:29 22 h 29 min
DRC
2,772
Personnes en soins
Updated on 2 June 2020 à 22:29 22 h 29 min
DRC
482
Personnes guéries
Updated on 2 June 2020 à 22:29 22 h 29 min
DRC
72
Personnes mortes
Updated on 2 June 2020 à 22:29 22 h 29 min

RDC: Des politiques américains appellent Trump à soutenir une «transition sans Kabila»

L’éditorial publié le 31 juillet et soutenu par plusieurs politiciens américains dont l’ancien Secrétaire d’Etat John Kerry s’adresse d’abord au président Kabila, lui demandant de « changer de cap » et de faciliter une alternance démocratique au pays.

Malgré des progrès clamés par Kinshasa, les politiques américains craignent surtout que les prochaines élections, même en cas du départ acté du président Kabila, ne soient pas démocratiques. A ce sujet, ils estiment que l’Administration Trump a un rôle clé à jouer pour aider à faire en sorte que ces conditions soient remplies.  « Les États-Unis devraient intensifier leurs pressions économiques contre le président Kabila et ses alliés pour montrer qu’il y a des conséquences réelles pour la poursuite de la violence et de la répression », pensent-il.

Par ailleurs, ils appellent également l’Administration Trump à soutenir l’option « transition sans Kabila » dans la mesure où l’actuel président congolais n’entendait toujours pas organiser des élections démocratiques. « Les États-Unis et les autres acteurs internationaux ne devraient pas être dupés en croyant à plus de fausses promesses ou en acceptant de mauvaises élections qui ne feront rien pour mettre fin aux problèmes sous-jacents de violence, d’abus et de corruption« , mettent-ils en garde.

« Ils devraient clairement signaler que si les conditions minimales pour un vote crédible ne sont pas remplies dans les prochaines semaines, ils soutiendront les appels croissants du Congo pour une «transition sans Kabila», où le président se retirera pour permettre aux dirigeants indépendants de restaurer ordre constitutionnel et organiser des élections libres et équitables« , ajoutent-ils.

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...