Haley parle de sa rencontre avec Kabila: « c’était une conversation ferme et franche »

1
1036

C’est sur le coup de 15h35, explique-t-on,  ce vendredi 27 octobre 2017, que Mme Nikki Haley, représentante permanente des Etats-Unis aux Nations Unies, a fait son entrée au Palais de la Nation à la tête d’une forte délégation.

« C’était une conversation ferme et franche« , a déclaré Haley à un petit groupe de journalistes, citée par Reuters, au sujet de son entretien avec le président congolais.

L’Ambassadrice américaine ajoute qu’elle avait « clairement fait savoir que les Etats-Unis voulaient voir des élections en République démocratique du Congo en 2018″, et que son pays  n’accepterait « plus aucun report. »

« Une relation avec les Etats-Unis dépend de la façon dont il [Kabila] agira à l’avenir« , a-t-elle déclaré. « Il [Kabila] a la capacité de soutenir cela ou non, mais nous avons la capacité de prendre nos décisions en fonction de cela. »

Comments are closed.