PUBLICITÉ

Haley parle de sa rencontre avec Kabila: « c’était une conversation ferme et franche »

C’est sur le coup de 15h35, explique-t-on,  ce vendredi 27 octobre 2017, que Mme Nikki Haley, représentante permanente des Etats-Unis aux Nations Unies, a fait son entrée au Palais de la Nation à la tête d’une forte délégation.

« C’était une conversation ferme et franche« , a déclaré Haley à un petit groupe de journalistes, citée par Reuters, au sujet de son entretien avec le président congolais.

- Publicité-

L’Ambassadrice américaine ajoute qu’elle avait « clairement fait savoir que les Etats-Unis voulaient voir des élections en République démocratique du Congo en 2018″, et que son pays  n’accepterait « plus aucun report. »

« Une relation avec les Etats-Unis dépend de la façon dont il [Kabila] agira à l’avenir« , a-t-elle déclaré. « Il [Kabila] a la capacité de soutenir cela ou non, mais nous avons la capacité de prendre nos décisions en fonction de cela. »

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

spot_img

EN CONTINU