Les services de sécurité ont-ils failli à Makala?

3
736

C’est armés de machette et des « noix de palmier mystiques » que les adeptes du Bundu dia Kongo ont réussi à libérer leur leader, Ne Muanda Nsemi, et plus de 4500 prisonniers selon des sources officielles; faisant également plus de 50 morts du côté des forces de police et de l’armée.

A l’aube de cette attaque des questions fusent. « Comment ces hommes ont-ils pu attaquer si facilement une prison aussi bien gardée« , s’interroge un internaute sur la page Facebook de POLITICO.CD. A Kinshasa, les autorités refusent de fournir des explications. La prison de Makala est depuis bouclée, une enquête est en cours. Des journalistes de TV5 Monde qui ont tenté de s’y rendre hier ont été copieusement tabassés.

« Que cachent les autorités?« , s’interroge un autre internaute. En effet, si Makala est toujours redoutée, elle n’est pas non plus à sa première évasion, même si celle-ci reste la plus spectaculaire. Plusieurs prisonniers du procès Laurent-Désiré Kabila, ancien président assassiné en 2001, ont pu s’en fouir de cette prison, construite en 1958 pour seulement 1500, alors qu’elle compte à présent plus de 7000 prisonniers.

Le 2 juillet 2013, des tirs y sont été entendus. La police est intervenue pour mettre fin à une mutinerie qui fera un mort parmi les policiers et d’un prisonnier grièvement blessé. Plusieurs prisonniers réussiront pourtant à s’évader, sans que les autorités ne l’admettent.

Les images de la fuite de Ne Muanda Nsemi jette un peu plus de doute sur la sécurité de cette prison. Le leader religieux est photographié en plein jour, au milieu d’une foule, plus d’une heure après sa libération. « Où étaient l’armée et la police? Comment peut-il sortir et prendre une moto?« , questionne-t-on toujours sur POLICITICO.CD.

Officiellement, la traque continue dans la ville pour retrouver ce député congolais qui ne devrait, selon la loi, pas se retrouver dans cette prison, bénéficiant d’une immunité parlementaire. Là encore, beaucoup de questions restent en suspens.

 

3 Commentaires

  1. Kabila Kanambe doit savoir que c’est la fin de son pouvoir. En RDC, il y a des pouvoirs, voilà l’exemple. A ceux des congolais assoichés de l’argent de Kabila, gardez attention, on finira à vous couper les tête, compris ?

Comments are closed.