mardi, octobre 6, 2020
DRC
10,789
Personnes infectées
Updated on 6 October 2020 à 19:14 19 h 14 min
DRC
276
Personnes en soins
Updated on 6 October 2020 à 19:14 19 h 14 min
DRC
10,239
Personnes guéries
Updated on 6 October 2020 à 19:14 19 h 14 min
DRC
274
Personnes mortes
Updated on 6 October 2020 à 19:14 19 h 14 min

Dialogue, élection, manifestations: où en sommes-nous?

- Publicité-

Quelques jours après les deux journées meurtrières dans les rues de Kinshasa et des condamnations de part et d’autre, la Communauté internationale a initié hier un véritable balai diplomatique à Kinshasa auprès des chefs de partis de l’opposition et de la Majorité au pouvoir.

Après une descente tard hier chez  Etienne Tshisekedi, le leader du Rassemblement, plusieurs diplomates de la Communauté internationale ont eu un entretien cet après-midi à Kinshasa avec le Secrétaire général du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), Henri Mova Sakanyi.

Selon le site officiel du PPRD, les discussions entre ces représentants de la Communauté internationale et les membres du parti au Pouvoir ont tourné « autour de la situation qui prévaut en RDC. »

« Il est impérieux d’arriver à un accord qui permette la tenue des élections crédibles et apaisées. Il est temps que tous les partis fassent le nécessaire pour éviter toute provocation. Ils doivent créer le climat nécessaire qui permettra à la République Démocratique du Congo de sortir de l’impasse politique dans laquelle elle se trouve » a déclaré la représentante des Etats-Unis à l’issue de cette rencontre.

La communauté internationale a appelé au calme après des journées d’affrontements dans les rues de Kinshasa, faisant 37 morts selon des chiffres officiels, et plus de 100 selon les opposants.  Ces manifestations ont été convoquées par Etienne Tshisekedi pour réclamer la tenue de la présidentielle dans le délai constitutionnel.

Guerre de procès et demande des comptes

2016-09-20t120524z_16821855_s1beucjpiqaa_rtrmadp_3_congo-politics_0

Au cours d’une communication mercredi 21 septembre à la presse, le procureur général de la République, Flory Kabange Numbi a annoncé l’arrestation des auteurs matériels et intellectuels des pillages, viols, incendies et tueries perpétrés lundi et mardi derniers dans la ville de Kinshasa, lors de la marche de l’opposition. D’apres lui, ces faits sont graves et passibles de peine de prison.

Réponse du berger à la bergère, les opposants du Rassemblement ont déposé ce vendredi 23 septembre 2016 une plainte contre plusieurs autorités militaires et politiques au pouvoir au Parquet général de la République à Kinshasa. Pour le Rassemblement, les « autorités » sont responsables de la mort de plusieurs civiles durant ces affrontements.

- Advertisement -

Cstw5yzXgAAH_55

De l’autre côté, l’ONU et les organisismes de défense des droits de l’homme demandent des comptes tant au gouvernement qu’aux opposants. Dans un communiqué parvenu à Politico.cd le 22 septembre dernier, le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Zeid Ra’ad Al Hussein affirme avoir reçu des rapports indiquant que la Garde républicaine, l’ANR et la Police avaient mené des raids contre des civiles à Kinshasa.

Zeid Ra’ad Al Hussein a émis une forte mise en garde jeudi contre « la détérioration de la situation » en République démocratique du Congo (RDC), insistant sur le fait que des « comptes devaient être rendus pour la mort de dizaines de civils et autres violations des droits de l’homme commises lors de la flambée de violence survenue en début de semaine »

Ce soir, c’est la représentante de la Cour Pénale Internationale (CPI) qui a lancé un appel au calme, disant « surveiller avec une extrême vigilance » la situation à Kinshasa et mettant en garde « toutes les protagonistes ».

« Suite à des actes dont il est allégué qu’ils pourraient constituer des crimes de la compétence de la CPI, je tiens à rappeler à tous et à toutes en RDC que je surveille avec une extrême vigilance la situation sur le terrain« , a-t-elle affirmé dans un communiqué.

Vers un nouveau Dialogue

drc-dialogue-facilitator-edem-kodjoLa Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a demandé le report de la présidentielle qui devait se tenir le 19 septembre dernier, alors que le président Joseph Kabila arrive en fin mandat et ne peut, selon la constitution, plus se représenter.

- Publlicité-

Un dialogue politique a été convoqué par le président Kabila pour « trouver une solution politique » à cette crise depuis novembre dernier. Après plusieurs tractations, il n’a débuté que le 1er septembre dernier et est boycotté par une large partie de l’opposition.

Regroupée derrière Etienne Tshisekedi et Moïse Katumbi, l’opposition veut un autre Dialogue politique sous l’égide des Nations Unies et sans le Facilitateur de l’Union Africaine Edem Kodjo, qu’elle soupçonne de « rouler« pour le président Kabila.

Même son de cloche du côté de la Belge qui, par la bouche de son Ministre des Affaires Étrangères, estime qu’il faudra un « nouveau dialogue vraiment inclusif« .

« On peut imaginer que Kodjo termine son dialogue et qu’il ouvre ensuite la voie à un autre facilitateur qui pourrait, lui, réunir vraiment tous les acteurs de la crise congolaise. Saïd Djinnit, l’envoyé spécial des Nations unies, pourrait être cet homme. Il connaît le dossier, les acteurs, il représente les Nations unies et n’a pas été exposé par le précédent dialogue« , a expliqué le Ministre belge, qui sortait à peine d’une « réunion dédiée à l’Afrique centrale » au niveau de l’ONU, le 21 septembre dernier.

François Hollande a pour sa part qualifié d' »inadmissibles » les violences du 19 et 20 septembre, estimant que « la Constitution doit être respectée, des élections doivent se tenir ». 

Quand au Dialogue actuel, on attend une reprise des activités que la semaine prochaine, alors que ce vendredi, Edem Kodjo a distribué une « ébauche » de l’accord final à la presse .

Cet document, toujours en élaboration, propose une restructuration de la CENI, annonçant calendrier électoral à une date qui sera délivrée par la Commission Electorale Nationale Indépendante « 15 jours après la signature de l’accord« .

Par ailleurs, ce projet d’accord ne fait aucunement mention du statut du président Joseph Kabila qui ne devrait plus se représenter, tel que l’exige les opposants.

5 Commentaires

  1. kodjo es venu pour permettre à joseph kabila de kabilaiolé la constitution et de s’éterniser au pouvoir.
    Nous disons non joseph kabila n’a plus le droit de diriger la rd congo après 19 décembre.
    Le respect de la constitution doit être observé à tous les congolais sans exception.

  2. VIVE LE SOULÈVEMENT POPULAIRE QUI EST LA LÉGITIME DÉFENSE PAR LE PEUPLE KONGO SOUVERAIN PRIMAIRE DONT ÉMANE LE POUVOIR SUPRÊME AFIN DE CHASSER ET DÉRACINER TOUT LE SYSTÈME IMPÉRIALISTE ET LEUR PROXY L’OCCUPATION TUTSI POWER COMPOSÉS DES COMMANDITAIRES (Les Décideurs de la Communauté Internationale : USA, CHINE, ROYAUME-UNI, CANADA, UNION EUROPÉENNE. O.N.U…), DES SOUS-TRAITANTS (Rwanda, Burundi, Ouganda, Angola et Afrique du Sud) ET DES EXÉCUTANTS (Faux acteurs politiques égoïstes traîtres occultistes larbins corrompus jusqu’à la moelle épinière de la majorité et de l’opposition accompagnateurs du système IMPÉRIALISTE néocolonialiste)… ACTUELLEMENT AU KONGO NOUS AVONS D’UN CÔTÉ LES NATIONALISTES PATRIOTES VERITABLES KONGOLAIS ET DE L’AUTRE LES OCCUPANTS INFILTRÉS DU TUTSI POWER AVEC LEURS ESCLAVES COLLABOS KONGOLAIS ADEPTES DE LA MANGEOIRE. POINT BARRE…VIVEMENT UN PRÉSIDENT VÉRITABLE RD CONGOLAIS DE SOUCHE PUR SANG A LA TÈTE DE NOTRE BEAU PAYS… KANAMBE ALIAS JOSEPH KABILA LE CHEVAL DE TROIE DU RWANDA DÉGAGE. MOSES SORIANO ALIAS MOÏSE KATUMBI DÉGAGE. VITAL KAMERHE RWAKANYASIGIZE DÉGAGE. LEON LOBITCH ALIAS KENGO WA DONDO DÉGAGE. AZARIAS RUBERWA MANYWA DÉGAGE… ABAT LE GLISSEMENT ET LE TROISIÈME MANDAT. ABAT LES ÉLECTIONS SOUS OCCUPATION… LES ÉTRANGERS NE DIRIGERONT PLUS LA RD CONGO (Deutéronome 17 : 15 « Vous établirez alors sur vous le roi que l’Éternel votre Véritable Dieu aura choisi ; c’est l’un de vos compatriotes que vous prendrez pour régner sur vous ; vous ne pourrez pas choisir un étranger pour roi » ou « Tu mettras sur toi un roi que choisira l’Éternel, ton Véritable Dieu, tu prendras un roi du milieu de tes frères, tu ne pourras pas te donner un étranger, qui ne soit pas ton frère »)… L’OCCUPATION ET L’EXPLOITATION DE NOTRE TERRE, SOL ET SOUS-SOL PAR LE TUTSI POWER PROXY DE L’IMPÉRIALISME MONDIAL ONT FAIT PLUS DE 12 MILLIONS DES VICTIMES VÉRITABLES R D CONGOLAIS DE SOUCHE PURS SANG.. VIVE LE SOULÈVEMENT POPULAIRE SELON LA VISION PATRIOTIQUE NATIONALISTE DE NOS MARTYRS COMBATTANTS RÉSISTANTS CONTRE L’IMPÉRIALISME MONDIAL (KIMPA VITA, SIMON KIMBANGU, P.E. LUMUMBA, PIERRE MULELE…)… Ezéchiel 21 : 31 « Voici ce que j’annonce, moi, le Seigneur VÉRITABLE DIEU NZAMBE TATA : On t’enlèvera ton turban, on ôtera ta couronne. Les choses vont changer ! Les gens simples seront élevés, et les gens importants seront abaissés »). VIVE LE SOULÈVEMENT POPULAIRE. VIVE LA RÉVOLUTION POUR LE CHANGEMENT RADICAL DE MENTALITÉ. LE FANATISME AVEUGLE EST UNE FORME D’ESCLAVAGISME MENTAL. INGETA

    • Merci,le soulèvement doit être encadrée et soutenu comme en Égypte et en Tunisie. Pour éviter un essoufflements, il faut obtenir des cotisations de partout,marché, entreprises, des vivres,du pain,de la boisson,de la cigarettes. Car un tel soulèvement tenu pensant une semaine était fuir kanambd.le délai ou date du 19. ne sert bien ni tout dialogue quelconque

  3. hahahahaha
    ils ne savent plus à quel saint se vouer. La messe Noire du camp militaire tshatshi a échoué.
    Le peuple ne reconnaît qu’une seule institution : la RUE D’OÙ PARTIRA LA RÉVOLUTION POPULAIRE PROPHÉTISÉE PAR LES PÈRES DE L’INDÉPENDANCE

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...