PUBLICITÉ

Dialogue: Tshisekedi et le Rassemblement exigent toujours la levée des poursuites judiciaires contre les opposants

COMMUNIQUE UDPS3Étienne Tshisekedi et les membres du comité des sages du Rassemblement ont reçu le 9 juillet à Bruxelles une délégation du groupe de soutien à la facilitation du dialogue national. Elle était composée du Commissaire à la paix et à la sécurité de l’Union Africaine, Smail Chergui, de l’Envoyé spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour la région des Grands Lacs, Said Djinnit, et du Directeur général pour l’Afrique de l’Union européenne, Koen Vervaeke.

Dans un communiqué publié par l’UDPS, le parti d’Etienne Tshisekedi précise qu’ils ont réitéré l’attachement du Rassemblement aux recommandations de la conférence de Genval. Cette plateforme rejette également le dialogue convoqué par le Président Kabila, mais dit être prête à participer aux négociations pour la mise en œuvre de la résolution 2277 dans le respect de la constitution. Le Rassemblement exige toujours la libération des prisonniers dit politiques ainsi que la levée des poursuites judiciaires contre les opposants.

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

1 COMMENTAIRE

  1. il n y a qu’en RDC ou les politiciens(opposants) ne peuvent pas être poursuivis meme pour les faits averés non politiques. on confond les politiciens en prison et les prisonniers politiques.. mawa na Congo

Comments are closed.

spot_img

EN CONTINU