l'info en continu

Tenambo-Oicha: « Ils étaient habillés en soutanes. Je ne comprenais pas la langue », témoigne un survivant !

- Publicité-

D’après les dernières informations de POLITICO.CD, on dénombre dix morts dans l’attaque tôt ce matin des présumés rebelles ADF contre une position militaire FARDC à Mapiki, dans la localité Bakila-Tenambo à environ 3 Km au Nord d’Oicha-centre, en territoire de Beni. Selon les témoignages, on n’enregistre pas encore le retour des personnes qui avaient déserté Mapiki. Cependant, le calme revient dans la cité et l’axe Beni-Komanda est rouvert à la circulation.

On signale parmi les victimes cinq hommes et cinq femmes. Ils ont été tués par balle ensuite découpés à la machette. Les habitants de Mapiki et des alentours sont encore sous le choc et s’interrogent sur le retard de la réaction des FARDC.

« J’étais seul dans la maison. En entendant les tirs, j’ai quitté ma chambre pour me cacher dans une autre pièce qui n’est pas occupée où il fait extrêmement sombre. Je me suis caché sous un meuble. Les ADF sont arrivés devant ma porte. Quand ils ont remarqué la porte était fermée de l’intérieur et ils se sont dit qu’il y a certainement quelqu’un à l’intérieur (…). Ils ont tirez plusieurs balles en criant « il va sortir de la maison ». Pendant ce temps, moi, je priais. Ils étaient nombreux dans ma parcelle. Ils portaient des soutanes et je ne comprenais pas leur langue (…). Je me disais qu’avec la présence des militaires, l’attaque se terminerait loin d’ici »,  témoigne rescapé encore sous le choc au micro de POLITICO.CD

- Publicité-

Vous pouvez l’écouter ici.

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU