Ambassadeur de la conscience 2016,  la Lucha dédie ce prix à Fred Bauma

0
867

Comme Mandela en 2006, la Lucha a remporté le prix ambassadeur de la conscience 2016 d’Amnisty International, avec la chanteuse Béninoise Angélique Kidjo, Y en a marre du Sénégal et le balai citoyen du Burkina-Faso.

« Nous dédions ce prix Fred Bauma et à tous nos compatriotes persécutés pour leur engagement citoyen, ainsi qu’au peuple congolais dans son ensemble. Que les militants de la Lucha qui sont actuellement dans les prisons de Goma et Kinshasa trouvent en cette dédicace notre inconditionnel soutien, et que tous ceux qui militent dans la non-violence pour le respect de leurs droits y trouvent un motif de fierté et d’encouragement. », dit le mouvement dans un communiqué.

Dans un entretien avec POLITICO.CD, Dolly Ibefo, directeur exécutif de la Voix de sans voix, salue le courage de ce mouvement LUCHA.

« La Lucha mérite ce prix d’ambassadeur de la conscience parce que elle a fait objet de tous les harcèlements, et certains de ses membres sont toujours outragés. Il y avait des arrestations, des condamnations contre ces jeunes. Mais ils ont su tenir le coup. La Lucha est une organisation qui est mondialement connue, malgré que le gouvernement la campagne de diabolisation. Par rapport à tous ces jeunes qui sont arrêtés, nous leur demandons de tenir le coup. Ils sont en détention, mais ils ont le moral haut, même si ils sont martyrisés. Nous les encourageons à mieux travailler, à aller de l’avant malgré tout ce qu’ils subissent. »