mercredi, octobre 7, 2020
DRC
10,789
Personnes infectées
Updated on 7 October 2020 à 13:15 13 h 15 min
DRC
276
Personnes en soins
Updated on 7 October 2020 à 13:15 13 h 15 min
DRC
10,239
Personnes guéries
Updated on 7 October 2020 à 13:15 13 h 15 min
DRC
274
Personnes mortes
Updated on 7 October 2020 à 13:15 13 h 15 min

Lumeya Dumalegi (Opposition) : Si 34 députés sont victimes de violence que dire des anonymes ?

- Publicité-

L’Union interparlementaire a manifesté sa vive inquiétude sur la violence sur au moins 34 parlementaires et anciens parlementaires en RDC. Les premières réactions congolaises tombent. Le député de l’opposition Lumeya Dumalegi

« C’est pour dire à la face du monde comme ce régime viole les droits de l’homme. Si 34 cas recensés pour les élus du peuple, alors pour les anonymes, des sans voix ? Il faut tirer les conséquences suivantes : le régime est finissant et cela se remarque dans les violations répétées des droits de l’homme. Même la deuxième institution du pays n’est pas épargnée. C’est une honte pour nous, pour la RDC, pour notre justice pour la plénière, pour le bureau de l’Assemblée nationale. »

 « C’est le bureau qui veille à la bonne exécution des lois qui régissent notre parlement, mais là vous constatez avec moi que c’est difficile. Nous demandons au Président Minaku de tout faire pour que les députés bénéficient de leur immunité parlementaire. Dans d’autres pays, il est difficile de voir les députés malmenés par la police, l’armée ou les services de renseignements. Les députés sud-africains bousculent physiquement même le Président Zuma. Si c’est dans notre pays, on finira par ramasser votre cadavre à Lingwala. »

- Advertisement -
- Advertisement -

3 Commentaires

  1. J’ai honte pour mon pays, ses dirigeants, ses institutions et ses services de sécurité.
    Il faut un nouveau regime avec des hommes respectueux des droits de l’homme.

  2. L’honorable Lumeya Dumalegi a absolument raison. Sauf que le Parlement est la première et non ladeuxième institution du pays. Non seulement, il vote les lois; en plus, il représente le peuple et contrôle le Gouvernement y compris la Présidence de la République. Quiconque n’a pas d’accord avec moi ou avec ça n’a qu’à revoir son cous de droit constitutionnel et m’inviter à un débat philosophique, juridique et scientifique.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...