mercredi, juillet 28, 2021
DRC
48,970
Personnes infectées
Updated on 28 July 2021 à 14:54 14 h 54 min
DRC
18,450
Personnes en soins
Updated on 28 July 2021 à 14:54 14 h 54 min
DRC
29,497
Personnes guéries
Updated on 28 July 2021 à 14:54 14 h 54 min
DRC
1,023
Personnes mortes
Updated on 28 July 2021 à 14:54 14 h 54 min

Kamerhe condamné en appel à 13 ans de prison ferme : l’UNC va-t-elle « crever l’abcès » ?

Vital Kamerhe, ancien directeur de cabinet de Président de la République Félix Tshisekedi et actuellement son allié dans la formation de la coalition Cap pour Changement (CACH) a vu sa peine être réduite de 20 à 13 ans de prison ferme. Le président national de l’UNC est accusé de détournement de fonds alloués aux travaux d’urgence de 100 jours du Chef de l’État.

Alors que ses partisans attendaient de pied ferme son acquittement, la justice a confirmé sa condamnation en second degré bien que sa peine ait été réduite de 7 ans. Réagissant à chaud à cette condamnation, le nouveau secrétaire général de son Parti, Billy Kambale, parle d’une parodie de Justice. A l’en croire, « cette condamnation est tout simplement la preuve encore une fois démontrée que c’est une machination politique ignoble ».

Le secrétaire général de l’UNC affirme qu’il s’agit d’un complot politique qui vise à régler des comptes au « leader le plus représentatif » du pays.

« C’est une machination politique qui ne passera jamais. Ceci confirme ce que nous disions dès le départ, c’était un complot politique. Et des individus au lieu de gérer la République passent leur temps à régler des comptes au leader le plus représentatif de la République. La direction politique nationale de mon parti va se réunir et va lever les options parce qu’ils doivent savoir que l’UNC va leur barrer la route », a-t-il lâché.

En outre, il note que la justice « n’a jamais acquis son indépendance ».

« Ce qu’ils ont fait aujourd’hui, c’est tout simplement la confirmation que notre justice n’a jamais acquis son indépendance parce que figurez-vous, monsieur Jamal qui avait reçu l’argent, qui avait le marché, c’est-à-dire c’est le principal accusé est condamné à 6 ans mais Kamerhe, qui n’a jamais en tout cas depuis le début de cette procédure, on n’a jamais démontré à quel niveau il est intervenu dans ce marché, mais celui qui écope de 13 ans. Nous disons tout simplement que c’est le ridicule qui couvre cette parodie de Justice », a-t-il déploré.

Le sort de Kamerhe étant scellé, l’UNC va-t-elle crever l’abcès ?

L’UNC ne compte pas en rester là. Dans une interview accordée à la Radio Okapi le 10 juin dernier, Billy Kambale avait promis que leur Parti, qui passe un moment si particulier, ne va pas croiser les bras devant des complots politiquement ourdis. « Nous finirons par crever l’abcès », haussait-t-il en demandant au Président de la République de s’impliquer pour corriger ce qu’il qualifie d’erreur de mal jugé de la même manière qu’il était intervenu pour sauver les députés lors que la cour constitutionnelle avait validé de manière cavalière des députés qui étaient réellement élus.

Les relations déjà tendues entre l’UDPS et l’UNC

Les relations entre les deux principaux partis politiques du CACH sont déjà très mouvementées. La semaine dernière, Billy Kambale a, à travers une correspondance adressée à Augustin Kabuya, SG UDPS, exprimé son regret en rapport avec les propos injurieux, diffamatoires et de menaces de mort à l’endroit de son Président National Vital Kamerhe et son épouse Hamida Kamerhe.

« C’est avec regret que nous partons à votre connaissance que depuis un certain temps des groupuscules des personnes bien identifiés se réclamant membres de l’UDPS ayant installé leurs quartiers généraux dans des lieux de fortune communément appelés « Parlements Débout publient des vidéos virales circulant dans les réseaux sociaux. Ces vidéos contenant des propos à caractère injurieux, diffamatoire et de menace de mort à l’endroit de notre Président National l’Honorable Docteur Vital Kamerhe et de sa charmante épouse Madame Hamida KAMERHE portent, non seulement atteinte à leur honneur, mais aussi leur causent un sérieux préjudice moral », regrettait-il avant de demander à son homologue de l’UDPS de rappeler à l’ordre certains membres de son parti qui s’adonnent à répétition à cet exercice.

Dans ce contexte, l’UNC avait prévenu qu’en cas de récidive, elle va saisir la justice pour obtenir réparation de tout préjudice qu’elle aura à subir.

Carmel NDEO

- Publicité -

notre sélection