samedi, octobre 3, 2020
DRC
10,729
Personnes infectées
Updated on 3 October 2020 à 20:08 20 h 08 min
DRC
274
Personnes en soins
Updated on 3 October 2020 à 20:08 20 h 08 min
DRC
10,183
Personnes guéries
Updated on 3 October 2020 à 20:08 20 h 08 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 3 October 2020 à 20:08 20 h 08 min

Fred Bauma: de Makala à Washington!

- Publicité-

Jeune militant du mouvement citoyen Lutte pour le Changement (LUCHA), Fred Bauma a été arrêté le 15 mars 2015 alors qu’il participait au lancement du collectif Filimbi dans une activité organisée à Kinshasa par les mouvements pro-démocratie Africains dont le mouvement Sénégalais (Y’en a marre) et Burkinabé (Balai Citoyen). Témoin de la montée de violations de droits de l’homme en RDC à l’approche de la date du 19 décembre, il était invité par Tom Santos, le président de la puissante commission des droits de l’Homme du Congrès Américain à Washington, pour présenter l’état de lieu de la situation sur les droits humains ces derniers mois en République Démocratique du Congo.

Après 17 mois passés dans l’une de cellules que compte le Centre pénitentiaire et de rééducation de Kinshasa (ex-Makala), sa libération par une mesure présidentielle de décrispation de l’espace politique avant le début du Dialogue, Fred Bauma a fait une tournée dans différents espaces de défense de droits humains notamment en Europe partager son expérience.

fred-bauma-tells-congress

Devant le congrès Américain, Fred Bauma (Frédéric Winga Bauma, 26 ans) a dressé un tableau sombre de la situation de droits humains en RDC notamment avec l’arrestation des activistes des droits humains, des militants pro-démocratie, des politiciens membres de l’opposition. Dans son discours devant l’Atlantic Concil de Washington, ce jeune qui a adhéré à la LUCHA depuis 2012 a parlé également des prétextes avancés par le gouvernement pour la non tenue des élections présidentielles, qu’il considère comme des manœuvres dilatoires justifiant la prolongation de son règne au-delà de son mandat.

Outre l’appel aux membres du Congrès Américain à appliquer des sanctions à l’encontre des personnalités du pouvoir responsables de la répression des manifestations pacifiques et de la violation des droits humains, cet ancien élève en option Biologie-Chimie au collège Mwanga de Goma et de la faculté de gestion financière université à l’ULPGL (Université Libre des Pays des Grands-Lacs) a réitéré son appel et celui dont il est convaincu être celui de tous les jeunes congolais au président Joseph Kabila de « marquer l’histoire » en quittant le pouvoir à la fin de son mandat, au lieu de se préparer à la répression de ces jeunes et d’autres congolais qui seront dans les rues si, Joseph Kabila se maintient au pouvoir à l’expiration de son mandat.

fred-bauma
Ph. Droits réservés. Les Echos.be

« Je demande au chef de l’État Joseph Kabila à se prononcer publiquement qu’il ne se représentera pas et qu’il se retirera » a dit Fred Bauma, considérant la date du 19 décembre comme la seconde date la plus importante en RDC après le 30 juin marquant l’indépendance de ce pays face à la Belgique.

Reçu dans les studios de la Voix de l’Amérique, la chaîne publique Américaine, ce militant de la Lucha est revenu sur les difficiles moments passés à la prison centrale de Makala à Kinshasa, considérant sa détention commune une injustice. « Il y a plusieurs Congolais qui continuent à subir cette injustice, tout simplement parce qu’ils se sont exprimé leurs opinions sur les questions électorales, de l’alternance… « , a dit ce militant, appelant à la relaxe de ces congolais et à la poursuite de la lutte pour faire de la République Démocratique du Congo « un État de droit, de justice sociale, la liberté, la dignité humaine, de respect des valeurs républicaines,… »

Fiston Mahamba

- Advertisement -
- Advertisement -

12 Commentaires

    • Kabila a invite l’imperialisme dans notre pays en baffouant les loi fondamentales de droit de l’homme, instaurant la dictature et le terrorisme. Mon pays est au jourd’hui capital mondial du viol,le plus pauvre du monde….

    • Tu as raison leo lipopo. Malheureusement il seront tous, les soit disant- jeunes pro démocratie, rejetés après avoir été sucés par ces impérialistes. quel est le sort de jeune utilisés dans les révolutions coloriées: orange, rose,…ceux du « printemps arabe » et ceux de la « tempête » Afrique francophone.
      le mode opératoire ne change pas.

      • Qui vous dit que Fred et la Lucha vont procèder de la même façon que ceux que vous citez ci-haut?
        On lui offre une tribune, il serait bête de ne pas en profiter.
        On verra si notre peuple est assez mature pour sortir de la domination occidentale?

      • N’importe quoi, Le temps évolues, les choses changent et les années se diffèrent. Ce ne pas le vieux qui vont libérer notre congo de la dictature, du viol, vol… Ce sont nous les jeunes!

  1. Nous devons faire preuve de respect de lois fondamentales et du patriotisme mon frere Leo Lipopo. Le texte fondamental qui est la constitution de notre pays la RDC prevoit clairement deux mandats pour la presidence de la republique un point et c est tout; si vraiment vous ne saviez pas ca; je vous le fais savoir aujourdhui mon frere Leo Lipopo. Si nous voulons que notre pays aille de l avant, nous devons d abord nous investir tous sans distinction au respect de la loi et de faire respecter lois fondamentales. C est le non respect de la loi qui est a l origine de tout le probleme que connait notre pays actuellement.

    • Nzali, c’est le manque de maturité ou, si on s’en tient à la religion, c’est le manque de discernement qui mène à tout cela. l’impérialisme, c’est des mamelles auxquelles le non lucides vont téter. les impérialistes nourrissent les tenants des pouvoirs, en les inspirant comment ne pas respecter les lois; les opposants, à comment manifester contre le pouvoir, les jeunes non lucides l’insurrection dépénalisée (à travers des mouvements dits citoyens). Ce, en vue de créer du chaos dans le pays visé.
      le jour que le peuple de différents pays visés seront lucides, tout ira.

      • Cher Malu,
        Tu parles de discernement selon la religion(sic). Je suis sur que tu es un adepte d’une de ces églises Pentecôtistes qui pullulent au Congo et dans les communautés congolaises de la diaspora. JOMO KENYATTA, père de la nation et ancien président du Kenya à dit un jour ceci:
         »Quand, les blancs sont arrivés en Afrique, ils avaient la Bible et nous la terre. Ils nous ont appris à prier les yeux fermés. Quand nous les avons rouverts, nous avions la Bible et eux la terre« 
        En occident, les blancs ne prient pas autant que vous en Afrique, et pourtant, leurs pays avancent tandis que vous………..
        En passant, le jeune Fred est très mature, je ne sais pas , ce que tu entends par maturité toi. Elabore ta pensée, j’ai très envie de tailler bavette avec toi.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...