Élections de 2023 : L’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs démarre le 24 décembre

IMG-20221206-WA0028

L’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs démarre le 24 décembre prochain pour la première aire opérationnelle concernant l’Ouest et le Nord-Est avec 10 provinces à savoir : l’Equateur, Kinshasa, Kongo-Central, Kwango, Kwilu, Maï-Ndombe, Mongala, Nord-Ubangi, Sud-Ubangi et Tshuapa. Cette opération durera, dans cette première aire, 30 jours.

C’est ce qu’a laissé entendre ce lundi 5 décembre, le deuxième vice-président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Didi Manara Linga lors d’une séance de travail, au siège de la Commission d’Intégrité et Médiation Électorale (CIME) à Gombe, avec les pères spirituels regroupés au sein de la plateforme des confessions religieuses.

À l’issue des travaux, Didi Manara a renseigné qu’ils sont venus solliciter et ont obtenu l’accompagnement des pères spirituels, concernant la grande activité de sensibilisation pour l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs dans la première aire opérationnelle.

«Comme vous le savez, l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs dans la première aire opérationnelle va débuter le 24 décembre, c’est exactement dans 19 jours. De ce fait, on ne peut pas sensibiliser la population et laisser de côté nos pères spirituels qui représentent pratiquement, l’âme même de la population congolaise», a-t-il fait savoir.

En outre, Didi Manara a reconnu l’accompagnement des confessions religieuses au processus électoral en cours qui aboutira aux élections générales en décembre 2023.

«Nous sommes très heureux qu’à chaque fois que nous sollicitons l’appui de nos pères spirituels, nous l’avons toujours obtenu et nous pensons que, le peuple congolais qui veut avoir les élections dans le délai constitutionnel, c’est-à-dire le 20 décembre 2023, aura les élections réellement crédibles, apaisées et inclusives», a-t-il indiqué.

Par ailleurs, le Président de la plateforme des confessions religieuses, l’évêque général Dodo Nkamba, a exprimé le vœu de voir le processus électoral aboutir avec succès.

«Le mode d’emploi dans le fonctionnement naturel de toutes les confessions religieuses, était déjà celui de pouvoir travailler pour la réussite de la centrale électorale. Nous voulons à ce que les choses se passent bien. Concernant la durée de 30 jours pour l’enrôlement, c’est une très bonne chose et nous sommes suffisamment préparés et nous apprécions cela à sa juste valeur», a-t-il dit.

Il sied de noter que cette plateforme est constituée de 9 confessions religieuses notamment, l’église du Réveil du Congo (ERC), Communauté Islamique du Congo (COMICO), église Kimbanguiste, confession religieuse nationale des églises indépendantes au Congo (CONEICO), Armée du Salut, Union des églises indépendantes du Congo (UEIC), église Liloba na Nzambe, église Orthodoxe ainsi que confession Religieuse des églises autochtones traditionnelles Bangunza Mpeve A Nlongo.

Christian Okende