PUBLICITÉ

Confirmation de l’agression rwandaise par l’ONU : Martin Fayulu exige l’expulsion de Vincent Karega

« Le mal ne peut demeurer éternellement. Il y a un temps pour tout», prêche un vieil adage. Un groupe d’experts des Nations unies révèle, dans un rapport contenant des « preuves solides », que l’armée rwandaise est intervenue dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), directement et en soutien à des groupes armés, depuis novembre 2021.

Pour l’opposant congolais Martin Fayulu, les déclarations des experts de l’ONU confirment ce que tout le monde savait et exige cependant, après cette confirmation, l’expulsion de l’ambassadeur rwandais Vincent Karega.

« Les déclarations des experts de l’ONU confirment ce que tout le monde savait: l’implication directe du Rwanda dans l’insécurité en RDC, les tueries de plusieurs soldats et des milliers de civils congolais. Nous exigeons, une fois de plus, l’expulsion de l’ambassadeur du Rwanda », a-t-il déclaré.

Kinshasa accuse officiellement Kigali de soutenir les terroristes du M23, après avoir capturé deux militaires de l’armée rwandaise dans les rangs de ces terroristes. Ce que Kigali dément et soutient plutôt que la RDC a « enlevé » ses soldats.

Rappelons que l’ONU a fait cette révélation après des manifestations exigeant le départ de sa mission de la RDC. La pression est forte sur la Monusco. Le Gouvernement congolais a mis les bouchées doubles pour obtenir le retrait de la Monusco et ce, depuis que la mission onusienne avait refusé de déclarer que le Rwanda soutient le M23 en dépit des différentes preuves présentées par le Gouvernement congolais.

Dominique Malala

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU