PUBLICITÉ

Tensions anti-Monusco : Une mission gouvernementale conduite par Daniel Aselo est arrivée à Goma

Préoccupé par l’actuelle situation sécuritaire très tendue dans l’Est de la République Démocratique du Congo avec des manifestations anti-MONUSCO, accusée de la passivité et d’un bilan sombre pendant plus de 20 ans de sa mission, le chef de l’État Félix Tshisekedi vient de dépêcher à Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, une équipe gouvernementale conduite par le Vice-Premier, Ministre de l’intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires Coutumières, Daniel Aselo.

Dans sa suite, le Ministre de l’Industrie, Julien Paluku Kahongya, Ancien Gouverneur du Nord-Kivu pendant 12 ans et son collègue des Affaires Sociales, Actions Humanitaires et Solidarité Nationale, Modeste Mutinga font partie de cette délégation gouvernementale venue, apprend-t-on, témoigner la solidarité du Gouvernement congolais envers les familles éprouvées lors de ces manifestations et évaluer la situation sécuritaire qui prévaut à Goma, Butembo et dans la région de Beni.

Devant la presse, le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’intérieur et Sécurité, Daniel Aselo a appelé la population de l’Est au calme et à la retenue car, a-t-il soutenu, le Gouvernement est en train de mettre en place tous les moyens nécessaires pour imposer la paix dans cette partie du pays, théâtre des guerres récurrentes et massacres des civils.

« Le président de la République a donné instruction au chef du gouvernement pour que nous puissions arriver ici à Goma, nous mettre en contact de notre population, pour que nous puissions effectivement sensibiliser tout le monde et voir dans quelle mesure cette partie de notre territoire national qui connait depuis de dizaines d’années des situations si catastrophiques ne puisse continuer à connaître cette situation », a indiqué Daniel Aselo.

D’après lui, cette délégation va entreprendre des échanges avec toutes les couches de la population de manière à ramener la paix et imprimer un sentiment de paix dans dans la région de l’Est.

« Nous ne sommes pas venus faire la politique. Nous sommes venues assister cette population attristée dans cette situation. On a compté des morts, il y a quelques jours. Le gouvernement de la République ne pouvait pas être loin de sa population », a-t-il martelé.

Ce samedi, les échanges avec les différentes forces vives sont au rendez-vous au Gouvernorat du Nord-Kivu.

Il sied de noter que cette délégation gouvernementale a été accueillie à l’aéroport de Goma par le Gouverneur Militaire du Nord-Kivu, le général Constant Ndima.

Serge SINDANI

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU