PUBLICITÉ

RDC-Rwanda : Tshisekedi déplore la montée de la tension et souhaite une désescalade pour un retour à la normale

Le Chef de l’État congolais, Félix Tshisekedi, veut une désescalade de tension entre la République Démocratique du Congo et le Rwanda. Il l’a dit lors de son discours d’ouverture de la XXIe (21e) session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté Économique des Etats de l’Afrique Central (CEEAC), tenue lundi 25 juillet à Kinshasa.

« La montée de la tension entre la République démocratique du Congo mon pays et le Rwanda ; situation que je déplore personnellement et que je souhaite voir revenir à la normale avec la bonne volonté et la détermination de tous », a-t-il déclaré.

Félix Tshisekedi a indiqué que cette XXIe (21e) session ordinaire se tient dans un contexte caractérisé par de nombreuses menaces à la paix et à la sécurité.

« La persistance de l’activisme des groupes armés rebelles, des groupes terroristes et autres forces négatives dans la région, la persistance de la crise humanitaire due aux déplacements des populations dans plusieurs Etats membres principalement en conséquence de l’insécurité politico-militaire, la résurgence des conflits intercommunautaires en raison notamment des changements climatiques qui entrainent une raréfaction des ressources. », a-t-il expliqué.

Il ajoute sur liste la flambée des prix des produits de première nécessité dans les Etats membres, entraînée, d’après lui, par des mauvaises campagnes agricoles, conséquence du dérèglement climatique, de la crise sociale, économique et financière liée à la pandémie de la COVID-19, et plus récemment, aux difficultés d’importation occasionnées par la crise russo-ukrainienne.

D’après la cellule de communication du Président congolais, Félix Tshisekedi, la présentation par la Commission du rapport d’activités au premier semestre 2022 ainsi que du rapport sur l’évolution de la situation politique et sécuritaire dans la région depuis la XXe (20e) session ordinaire de la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement de la CEEAC (CCEG/CEEAC) figuraient parmi les deux points à l’ordre du jour.

Christian Malele

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU