PUBLICITÉ

Kinshasa : la LUCHA appelle Ngobila à publier la nouvelle grille tarifaire du transport en commun

Le Mouvement citoyen, la Lutte pour le Changement (LUCHA) a adressé, le mardi 19 juillet, une lettre ouverte au Gouverneur de la ville province de Kinshasa, Gentiny Ngobila sur la hausse de prix du transport en commun dans la capitale de la RDC.

Dans une copie parvenue à POLITICO.CD, ce mouvement citoyen a fait savoir à Ngobila que la ville de Kinshasa fait face à une augmentation illicite des prix des transports en commun. Ces prix, d’après eux, sont fixés de manière unilatérale sans le moindre respect de la grille tarifaire de l’Hôtel de Ville.

«Les Kinoises et Kinois sont de nouveau confrontés à ce problème de hausse du prix de transport en commun dans plusieurs axes de la ville ainsi que la pratique demi-terrain» indique la LUCHA avant d’ajouter que certains conducteurs de véhicules ne s’empêchent de doubler ou tripler le prix d’une course.

« Malgré plusieurs dénonciations, nous remarquons que la situation n’a toujours pas changé», a constaté la LUCHA.

« La population Kinoise ne sait plus planifier les frais de leurs cours journalières à cause du désordre orchestré dans le secteur du transport en commun dans la ville de Kinshasa dont vous êtes Gouverneur. Cette situation perturbe les femmes enceintes, les personnes de troisième âge et personnes vivant avec handicap, les étudiants, les écoliers etc. Pour arriver à leur destination surtout pendant les heures de pointe», a-t-elle expliqué.

À titre illustratif, la LUCHA a déploré le prix de la course qui varie du matin au soir : Kintambo Magasin—Rond-Poind victoire qui revenait à 500fc est passé à 1000fc; Lemba—Boulevard qui était à 1500fc et actuellement à 2500fc; Rond-point Ngaba—Zando est aussi passé de 500fc à 1500fc sans débat.

Face à tout ce qui précède, la LUCHA a recommandé à Ngobila de publier la nouvelle grille tarifaire équilibrée qui sera respectée par tous en tenant compte de l’écart entre les prix du carburant à la pompe et ceux du transport.

Elle a aussi invité le gouverneur à décourager les mauvaises pratiques des chauffeurs de transport en commun sur la ville, en infligeant des amandes lourdes aux Chauffeurs auteurs des contraventions routières notamment la pratique Demi-terrain; de mettre fin aux tracasseries policières et des agents de contrôle et taxes ; et de faire le suivi du respect des prix par un contrôle rigoureux.

Christian Okende

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU