PUBLICITÉ

RDC-Rwanda : Suite au décès de Dos Santos, la réunion de la commission mixte reportée à la dernière semaine de juillet

La première réunion de la Commission mixte RDC-Rwanda, prévue pour le 12 juillet 2022, est reportée à la dernière semaine du mois de juillet, suite au décès le 8 juillet dernier, de l’ancien Chef d’Etat angolais, Eduardo dos Santos, apprend-t-on d’un communiqué de la Présidence de la République.

« Médiateur dans le processus de désescalade entre la RDC et le Rwanda, l’Angola prépare les funérailles nationales de son ancien Président de la République Dos Santos, un ami de la RDC qui l’a beaucoup aidée à la sauvegarde de son intégrité territoriale pendant plusieurs années », note le communiqué.

Le sommet tripartite de Luanda sur la sécurité dans l’Est de la RDC, qui a regroupé le 6 juillet dernier, à Luanda, les Chefs d’Etat de l’Angola, Joao Lourenço, de la RDC, Félix-Antoine Tshisekedi, et du Rwanda, Paul Kagame, a débouché sur un processus de désescalade entre la RDC et le Rwanda.

Des détails sur la feuille de route consacrant le processus de désescalade entre la République démocratique du Congo et le Rwanda ont été donnés, au cours d’un briefing qui a mis devant la presse, jeudi 7 juillet 2022, le vice-Premier ministre en charge des Affaires étrangères, Christophe Lutundula et le ministre de la Communication et Médias, Patrick Muyaya.

Selon Christophe Lutundula, la feuille de route de Luanda poursuit plusieurs objectifs assortis des actions et activités et un délai accordé aux acteurs pour exécuter ces activités. Ladite devrait conduire à la cessation immédiate des violences dans l’Est de la RDC et au retrait du M23 du territoire congolais. 24 heures plus tard, les informations du front apportent un sérieux bémol à cet engagement avec la reprise des affrontements par le M23, les pions du Rwanda.

Il sied de signaler que la commission mixte RDC-RWANDA ne s’était plus réunie depuis plusieurs années.

Reste à savoir si les conclusions de cette commission seront mise en application. Déjà que de vives interrogations sont soulevées sur la feuille de route de Luanda qui vise, entre autres, la normalisation des relations diplomatiques entre Kinshasa et Kigali, avec la violation par le M23 appuyé par le Rwanda du cessez-le-feu sur le terrain.

Dominique Malala

- Publicité -

EN CONTINU