PUBLICITÉ

RDC : Fin de la visite du couple royal belge

Le couple royal belge a bouclé, le dimanche 12 juin, sa visite officielle de six jours en République Démocratique du Congo par la ville de Bukavu, chef-lieu de la Province du Sud-Kivu. Ce, après les étapes de Kinshasa et Lubumbashi. Le Roi Philippe et la Reine Mathilde ont quitté la RDC, ce lundi 13 juin, à partir de l’aéroport international de Luano.

Au lendemain de son arrivée sur le sol congolais, le Roi Philippe avait affirmé, devant les députés et sénateurs, les membres du gouvernement et les forces vives de la société civile au Palais du peuple, que «la préservation de l’intégrité territoriale de la RDC demeure le souci majeur de la Belgique».

Dans la foulée, le Roi Philippe avait aussi réaffirmé, ses profonds regrets pour les blessures du passé colonial.

« À l’occasion de mon premier voyage au Congo, ici même, face au peuple congolais et à ceux qui, aujourd’hui encore en souffrent, je désire réaffirmer mes plus profonds regrets pour les blessures du passé. Sincères regrets que j’avais exprimés dans la lettre que je vous ai adressée, Monsieur le Président, il y a deux ans maintenant, pour le 60ème anniversaire de l’indépendance de la RDC », avait-il déclaré.

À Kinshasa le 3ème jour de sa visite, le couple royal belge et le Chef de l’État, Félix Tshisekedi avaient participé à la table ronde sur les questions majeures liées aux femmes, lors d’une visite à l’Académie des Beaux-Arts dans la commune de la Gombe où ils ont aussi visité la grande salle de l’atelier peinture et sculpture de cette Académie.

Ensuite, le couple royal accompagné de la Première dame, Denis Nyakeru Tshisekedi était marqués par l’entrepreneuriat féminin, lors d’une visite effectuée au marché des pagnes dénommé Wagenia, situé près du Beach Ngobila dans la commune de la Gombe.

Arrivé vendredi dans le Haut-Katanga, le couple royal belge avait visité le même jour l’Ecole belge de Lubumbashi pour s’imprégner les réalités de son fonctionnement, rapporte l’ACP.

À cette occasion, le Roi Philippe Léopold Louis-Marie avait procédé au dévoilement d’une plaque portant la mention 50 ans, qui marque le 50eme anniversaire de cette école belge dans cette province.

Le Roi des Belges Philippe a réitéré le soutien de son pays à la RDC pour relever les défis de la paix et de la sécurité, dans son discours devant les étudiants de l’Université de Lubumbashi (UNILU).

Pendant leur séjour dans le Katanga, le Roi Philippe et la Reine Mathilde, avaient visité samedi le Village Katanga du groupement du même nom, secteur Lufira dans le territoire de Kambove, sous la conduite du Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde et du gouverneur du Haut-Katanga, Jacques Kyabula Katwe.

À la population dudit groupement réunie dans l’enceinte de l’école primaire Katanga, le Roi Philippe avait vivement remercié la population de ce groupement pour ses efforts de la préservation des forêts de Miombo.

«Votre communauté s’implique au quotidien dans la préservation des forêts Miombo. Votre contribution à la lutte contre le changement climatique doit, tous, nous inspirer », avait souligné le souverain Belge.

Le monarque belge et son épouse s’étaient rendus à l’hôpital général de référence de Panzi, à Bukavu où ils ont échangé avec Dr Denis Mukwege suivis des mots d’encouragement aux femmes survivantes des violences sexuelles.

Le prix Nobel de la paix 2018 s’est réjoui de voir le Roi des Belges concrétiser sa promesse, celle de venir réconforter les survivantes de violences sexuelles.

Prenant la parole, rapporte la même source, la Reine Mathilde, aux côtés du Roi Philippe, avait rendu hommage à ces milliers des femmes qui ont enduré des pires souffrances. Elle avait condamné l’insécurité qui contribue pour beaucoup aux violences sexuelles, avant promettre l’accompagnement du royaume de Belgique dans la lutte contre l’insécurité et un soutien à l’hôpital de Panzi ainsi qu’à ces femmes.
Pour la reine, « trop, c’est trop, les violences faites aux femmes doivent cesser ».

Christian Okende & ACP

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU